Revue de presse - Peuple de France: Avec le projet de loi asile et immigration, l’immigration de masse est en marche !

jeudi 2 août 2018

Avec le projet de loi asile et immigration, l’immigration de masse est en marche !

Gérard Collomb
En adoptant le projet de loi asile et immigration présenté par Gérard Collomb, la majorité En Marche condamne la France à subir une immigration de masse qui ne va aller qu’en s’aggravant.

Jamais le chaos migratoire n’aura été tel dans notre pays.


En 4 ans, 15 000 migrants sont morts en tentant la traversée de la Méditerranée dont 3 000 pour la seule année 2017. Entre 400 000 et 500 000 étrangers en situation irrégulière se maintiennent chaque année en France. Plus de 1, 3 million de titres de séjours ont été délivrés entre 2012 et 2017. Et le pire est devant nous si l’on s’en tient à l’expansion démographique du continent africain qui comptera 2,5 milliards d’habitants d’ici 2050.

Si cette loi a été vendue comme une loi de fermeté, elle contient en réalité aucune mesure susceptible de renforcer la maîtrise de l’immigration.

Aucune mesure ne limite le droit du sol à la régularité du séjour des parents et à l’absence de condamnation pour crime.

Aucune mesure ne vise à restaurer le délit de séjour illégal sur le territoire national supprimé sous le quinquennat Hollande, mesure pourtant essentielle dans la lutte contre l’immigration clandestine.

Aucune mesure n’instaure de plafond migratoire annuel voté par le Parlement afin de donner à la France la capacité de choisir qui elle veut accueillir sur son territoire.

Aucune mesure n’entend réhabiliter la rétention administrative comme règle de droit pour assurer l’éloignement effectif des étrangers en situation irrégulière.

Aucune mesure ne vise à expulser les étrangers inscrits au fichier des personnes radicalisées (FSPRT) ou fichés S.

Aucune mesure, enfin, ne supprime l’AME pour les clandestins s’élevant à près de 1 milliard d’euros et encore moins à durcir les droits sociaux non contributifs.

Pire, cette loi contribuera à augmenter les flux et aggraver les disfonctionnements existants en élargissant le regroupement familial aux frères et sœurs des réfugiés mineurs, mais encore en facilitant l’accès des demandeurs d’asile au marché du travail.

Les défis qui se posent à nous sont immenses et exigent du courage. Or, si cette loi servira à court terme les intérêts politiciens du pouvoir macronien, elle ne manquera pas de desservir les intérêts de la France, faute d’une politique d’immigration maîtrisée.

Elle ne changera rien aux arrivées illégales sur les côtes méditerranéennes et ne mettra pas fin aux drames humains. 

Elle ne changera rien à l’engorgement du système de l’asile et n’endiguera pas les filières de passeurs, véritables négriers des temps modernes. 
Elle ne changera rien à la prolifération des bidonvilles et des mini-jungles ni à la multiplication des ghettos communautarisés, terreaux du terrorisme.

Avec le projet de loi asile et immigration, l’immigration de masse est en marche !

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi