Revue de presse - Peuple de France: Migrants de l'Aquarius: Christophe Castaner attaque la politique de Matteo Salvini

jeudi 16 août 2018

Migrants de l'Aquarius: Christophe Castaner attaque la politique de Matteo Salvini

Après la solution trouvée à la crise de l’Aquarius avec l’accord pour un débarquement à Malte et ensuite une répartition dans 5 pays européens, arrive une critique salée de la France envers le ministre de l’intérieur italien, Matteo Salvini.
Après la solution trouvée à la crise de l’Aquarius avec l’accord pour un débarquement à Malte et ensuite une répartition dans 5 pays européens, arrive une critique salée de la France envers le ministre de l’intérieur italien, Matteo Salvini. 

C’est le leader de En Marche, Christophe Castaner qui est passé à l’attaque : “Il y a la politique de pure communication, de la démagogie à la sauce Salvini. Il y a la politique de l’émotion sur laquelle rien ne se construit. Et puis il y a l’action, celle voulue par la France, dans laquelle l’Europe assume son rôle et notre pays, la solidarité”. Cette réplique de Castaner vient après les propos du locataire du Viminale [Palais du Viminale : siège du Ministère de l’Intérieur italien – NDT] : “Après le débarquement de plus de 400 migrants à Pozzallo, les promesses des pays européens d’accepter un quota ont pris fin dès que la discussion a été close. Pour cette raison, je le répète, l’Italie ne veut pas ouvrir ses ports, qui resteront fermés”.

Parmi les pays qui accueilleront les migrants de l’Aquarius, il y a aussi la France et Emmanuel Macron a commenté ainsi l’événement : “Coopération européenne concrète par rapport à l’Aquarius, sur initiative Franco-Maltaise. Je remercie Malte pour son geste humanitaire et je l’assure de la totale solidarité de la France. Il n’y a pas d’alternative à la coopération”. Une coopération qui est pourtant partie d’un “non” de Salvini et de la fermeture des ports italiens !

Ainsi même le porte-parole du gouvernement français se laisse aller à un commentaire qui sonne comme une attaque envers l’Italie et les pays qui ont fermé leurs ports : “Face aux calcul à la journée des nationalistes cyniques, une réponse humaine et réaliste grâce aux travaux conjugués du premier ministre maltais, Joseph Muscat et d’Emmanuel Macron : la réponse d’une Europe du progrès”.

Traduction : Hélène Lechat pour Breizh-info

Source : Il Giornale

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal