Revue de presse - Peuple de France: Laurent Wauquiez : "les Français refusent de devenir étrangers dans leur propre pays"

dimanche 26 août 2018

Laurent Wauquiez : "les Français refusent de devenir étrangers dans leur propre pays"

Laurent Wauquiez a tenté une démonstration de force à droite à l'occasion de sa rentrée politique dimanche au Mont-Mézenc, avec comme point d'appui une critique virulente de l'immigration et des annonces budgétaires d'Edouard Philippe
Laurent Wauquiez a tenté une démonstration de force à droite à l'occasion de sa rentrée politique dimanche au Mont-Mézenc, avec comme point d'appui une critique virulente de l'immigration et des annonces budgétaires d'Edouard Philippe.


Près de 1.500 personnes étaient rassemblées pour la traditionnelle ascension du Mézenc, aux confins de la Haute-Loire et de l'Ardèche,
que M. Wauquiez gravit chaque année depuis 2012. Bien plus que les quelque 300 personnes présentes à Brive-la-Gaillarde vendredi pour la rentrée de Valérie Pécresse.

"Je n'ai pas changé d'avis, très tôt j'ai mis en garde contre les illusions du macronisme", a insisté M. Wauquiez. 

Dans un discours d'environ une demi-heure, M. Wauquiez a développé deux axes principaux: fermeté face aux migrants et critiques de la politique économique "injuste" du gouvernement.

"Comment ne pas comprendre que nous sommes au bout de nos capacités d'intégration et que cette immigration de masse est aujourd'hui une menace culturelle pour la civilisation européenne ?", a-t-il lancé, jugeant, fortement applaudi, que "les Français refusent de devenir étrangers dans leur propre pays" et qu'il faut "faire en sorte qu'il reste quelque chose de la civilisation".

"Nous ne devons plus laisser ces bateaux (humanitaires) rentrer dans les ports européens", a prôné M. Wauquiez, dont le parti entend mettre la question migratoire au centre de la campagne des européennes de 2019.

Le major de l'ENA a dénoncé une "volonté populaire confisquée par un petit milieu qui lui admoneste des leçons de morale. Ils ont même inventé ce mot de populisme pour justifier la censure et faire taire tous eux qui ne pensent pas comme eux. Quel mot extraordinaire pour qui écouter les Français, c'est être populiste !"

[...]

En savoir plus sur lepoint.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal