Revue de presse - Peuple de France: Hérault: Des personnes âgées blessées à coups de pierre avant d’être dépouillées

jeudi 30 août 2018

Hérault: Des personnes âgées blessées à coups de pierre avant d’être dépouillées

Les agresseurs de personnes âgées sur la voie publique font preuve d’une nouvelle forme de violences, comme l’attestent de récents événements qui ont eu lieu à Béziers et au Crès : les victimes qui étaient à pied ou assis ont été blessées à coups de pierre, avant d’être dévalisées. Un phénomène nouveau et inquiétant dans cette escalade de vols avec violences, selon les policiers et les gendarmes de l’Hérault.
Les agresseurs de personnes âgées sur la voie publique font preuve d’une nouvelle forme de violences, comme l’attestent de récents événements qui ont eu lieu à Béziers et au Crès : les victimes qui étaient à pied ou assis ont été blessées à coups de pierre, avant d’être dévalisées. 

Un phénomène nouveau et inquiétant dans cette escalade de vols avec violences, selon les policiers et les gendarmes de l’Hérault.



Au Crès, à la périphérie Nord-Est de Montpellier, trois retraités ont été la cible d’inconnus -deux, voire trois, selon les témoignages-, ces derniers jours, alors qu’ils se trouvaient dans des rues de l’agglomération.
Ils ont reçu des pierres sur la tête et sur d’autres parties du corps, avant d’être dépouillés de leur sacs et de leur téléphone portable. Une des victimes a été blessée au point d’être transportée aux urgences du CHU Lapeyronie, à Montpellier.

Les gendarmes de la brigade de Castelnau-le-Lez sont chargés d’une enquête difficile, car, les victimes, comme des témoins ont été incapables de donner un signalement précis des voleurs qui ont pris la fuite à pied avec leur butin.

Même phénomène à Béziers, où entre le 22 juillet et le 16 août, sept piétons âgés de 60 à 85 ans, dont un couple, ont été agressés à coups de pierres dans les petites rues qui entourent la cathédrale Saint-Nazaire et Saint-Celse. Trois d’entre elles ont été hospitalisées, selon le parquet de Béziers.

L’enquête des policiers de la circonscription de Béziers – une trentaine de fonctionnaires, dont la sûreté urbaine- a permis de confondre deux mineurs de 16 et 17 ans et un jeune majeur, présentés jeudi à un juge d’instruction pour vols avec violence dont un avec une arme et tentative de vol avec violence. Ils ont été mis en examen de ces chefs délictuels présumés.

[...]

En savoir plus sur e-metropolitain.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal