Revue de presse - Peuple de France: Hauts-de-Seine : Une femme battue par son époux est expulsée pour cause de bruit

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

lundi 13 août 2018

Hauts-de-Seine : Une femme battue par son époux est expulsée pour cause de bruit

Le tribunal d’instance de Colombes a ordonné l’expulsion d’une femme de 37 ans, Elodie, au motif qu’elle faisait trop de bruit. Cette mère de deux enfants a été régulièrement battue par son époux et la plainte qu’elle a déposée pour violences conjugales « ne fait que corroborer les troubles » selon le juge du tribunal d’instance.
Une femme battue par son mari est expulsée car elle fait trop de bruit.

Le tribunal d’instance de Colombes a ordonné l’expulsion d’une femme de 37 ans, Elodie, au motif qu’elle faisait trop de bruit. Cette mère de deux enfants a été régulièrement battue par son époux et la plainte qu’elle a déposée pour violences conjugales « ne fait que corroborer les troubles » selon le juge du tribunal d’instance.


Les « troubles », autrement dit les disputes et les coups, ont été abondamment signalés au bailleur, le groupe 3F, par des voisins exaspérés d’entendre des cris.

La mère de famille ne comprend pas

La mère de famille a été surprise par le comportement des voisins qui ne venaient jamais la voir ni s’inquiéter de sa situation.

Maltraitée et rabaissée, la jeune femme qui souffre d’une atrophie de la main à la suite d’une fracture, ne peut plus travailler, ce qui lui vaut les réflexions de son époux.

Appel à l’aide

C’est une nuit que l’époux est passé à l’acte. Regagnant l’appartement vers 4 heures, il s’en est pris à elle, l’a insultée et lui a portée des coups. La victime a appelé au secours mais personne ne lui est venu en aide, ni fait appel à la police.

Le 30 mars, la mère de famille a déposé une plainte au commissariat mais un mois plus tard, un deuxième épisode de violence a eu lieu. Son compagnon a alors été placé en garde à vue.

Mais ces épisodes de violences n’ont pas stoppé la procédure d’expulsion et le bailleur a obtenu gain de cause.

Une avocate s’insurge

Le conseil d’Elodie s’est indignée : « Le juge aurait pu agir avec humanité et renvoyer l’affaire le temps de vérifier que Monsieur était effectivement parti du logement pour refuser alors d’expulser. Nous avons fait appel. »

Quant au bailleur, il assume : « Comme Monsieur et Madame sont tous les deux titulaires du bail, la résiliation s’applique à eux deux », rapporte Le Parisien.

Source: actu17.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi