Revue de presse - Peuple de France: L'Aquarius recherche un port pour débarquer 141 migrants

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

lundi 13 août 2018

L'Aquarius recherche un port pour débarquer 141 migrants

Les 141 migrants repêchés en mer vendredi par le bateau humanitaire attendent toujours de pouvoir être débarqués en lieu sûr. Mais pour l'heure, l'"Aquarius" n'a reçu aucune réponse favorable.
L'Aquarius
Les 141 migrants repêchés en mer vendredi par le bateau humanitaire attendent toujours de pouvoir être débarqués en lieu sûr. Mais pour l'heure, l'"Aquarius" n'a reçu aucune réponse favorable. 

Le navire Aquarius affrété par SOS Méditerranée, qui a secouru, vendredi 10 août, 141 personnes au large des côtes libyennes, est à la recherche d'un port où débarquer. Le bateau humanitaire fait route vers l'Europe, sans avoir reçu confirmation d'un lieu sûr où accoster.
L'Aquarius ne verra jamais un port italien, a déclaré le ministre de l'Intérieur italien. Aucun pays européen ne veut vous accueillir ?

Pour l'instant, nous avons fait ces deux sauvetages sous la coordination des garde-côtes libyens et c'est normalement à eux de trouver ce port sûr. Ils nous ont confirmé, à deux reprises et par écrit, qu'ils ne pouvaient en aucun cas présenter eux-mêmes un port sûr et qu'il fallait que nous nous adressions à un autre centre de coordination des secours. Nous nous sommes donc adressés aux deux centres des pays les plus proches qui sont Malte et l'Italie. Pour l'instant, nous avons un refus de prendre cette responsabilité. Officiel de la part de Malte et pas encore officiel de la part de l'Italie.

Au moment du sauvetage, le port le plus proche se trouvait en Libye. Pourquoi ne pas avoir débarqué les migrants dans ce pays ?

Conformément au droit maritime international, un port sûr est un port dans lequel les personnes peuvent obtenir une protection, ce qui n'est absolument pas le cas en Libye dans la situation actuelle. Les autorités maritimes libyennes qui ont coordonné ce sauvetage ont reconnu elles-mêmes qu'elles ne pouvaient pas nous offrir un port sûr et qu'il fallait qu'on s'adresse à d'autres centres de coordination des secours.

[...]

En savoir plus sur francetvinfo.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi