Revue de presse - Peuple de France: Scandale Benalla: Michel Onfray dézingue Macron

lundi 23 juillet 2018

Scandale Benalla: Michel Onfray dézingue Macron

Michel Onfray
Michel Onfray réagit à l'affaire Benalla.

Cet homme qui voulait être Jeanne d’Arc se comporte comme l’évêque Cauchon, cette personne qui voulait être de Gaulle pense et agit comme René Coty, ce communicant qui avait promis une parole rare verbigère sous lui, ce modeste qui voulait être Jupiter n’est rien d’autre que Triboulet, le bouffon des Rois de Bruxelles.


   Le voilà aujourd’hui monarque pour le moins glorieux de la monarchie : les vices de la cour, les prébendes offertes aux plus offerts, le règne des courtisans visqueux, l’attribution des passe-droits, l’octroi des faveurs, les privilèges accordés, les dépenses de l’argent des gueux en soirées privées et somptuaires, les fêtes avec des voyous payées avec l’argent du contribuable, les commandes de vaisselles précieuses ou la construction d’une vasque dans un château inscrit aux monuments historiques afin de recueillir les ablutions estivales du roi et de ses favoris…  

 Et voici qu’arrive l’affaire Benalla… Pour ceux qui n’auraient pas encore compris, il est encore temps, l’heure est venue. Je résume à l’usage de ceux qui ne sauraient pas encore : le jeune Alexandre Benalla, il a vingt sept ans, est couvert de cadeaux par le jeune président. On se demande bien pour quelles raisons ! Cet homme dont les lettres de noblesse consistent à avoir été gros bras chez les socialistes (où il y a tant de petits bras ou de bras cassés…) du temps de Martine Aubry et de François Hollande, était impétueux, fougueux, ardent, embrasé, brûlant – autant de vertus qui semblent ravir Emmanuel Macron.

Mais pas Arnaud Montebourg qui l’a congédié une semaine après l’avoir embauché parce que ce chauffeur surchauffé avait commis un accident, ce qui est une chose, mais avait enchaîné sur une tentative de délit de fuite, ce qui en est une autre. Est-ce pareil homme qu’Emmanuel Macron doit couvrir de cadeaux ? Et si oui, pour quelles raisons ?

   Car des cadeaux, il en recevait, jusqu’à cette vidéo fort opportunément mise en circulation sur les réseaux sociaux par d’aucuns qui doivent avoir de bonnes raisons de lui en vouloir - des raisons publiques, bien sûr, mais peut-être aussi des raisons privées. Tant de faveurs accordées ne cessent d’interroger.

   Car cet homme disposait Quai de Branly d’un somptueux appartement de fonction (tellement somptueux qu’il était celui qu’occupait la famille illégitime du président Mitterrand…), d’une voiture de luxe avec tous les dispositifs qui permettent de se déplacer facilement et rapidement dans Paris grâce à des gyrophares de VIP, d’un chauffeur pour le véhiculer, d’un salaire très confortable de haut-fonctionnaire, autrement dit, de toutes les faveurs qu’un roi peut accorder à son favori.

La vidéo qui montre Benalla arborant les attributs de la police sans être policier, brassard et casque, tabassant un manifestant, a été présentée à un certain nombre de personnes à l’Elysée –  Gérard Colomb et Emmanuel Macron compris, bien sûr… 

   Qu’a-t-il été décidé en haut lieu ? Une prétendue punition : quinze jours d’interdiction de travail et une retenue sur salaire. Mais des images montrent que cette interdiction de travail n’a pas été suivie d’effets. On voit en effet Benalla au vu et au su de tout le monde continuer à travailler – y compris lors du 14 juillet… Qu’est-ce qui nous prouvera que la retenue sur son salaire a eu lieu ? Ou qu’un équivalent n’a pas été distribué en liquide ? On l’a vu lors de la panthéonisation des époux Veil, mais aussi lors de la cérémonie de retour de l’équipe de France de football – il était dans le bus des Bleus...

Par ailleurs : comment cet animal frappeur a-t-il pu obtenir ce statut de lieutenant-colonel de la réserve opérationnelle dans la gendarmerie alors que d’autres impétrants ne l’obtiennent qu’après de longues épreuves sélectives et, surtout, avec de l’ancienneté ? Qui expliquera comment il est parvenu à passer d’un seul coup du grade de brigadier à celui de lieutenant-colonel ?

   Cessons-là. Le président Macron a menti pour couvrir cet homme. Il se tait pour le couvrir encore. Le silence de Gérard Colomb procède de cette couverture, tout autant que le silence de ceux qui savaient mais qui n’ont rien dit. Qu’est-ce qui peut bien expliquer pareilles faveurs ? Mystère…

   Cette histoire soulève le voile et montre Emmanuel Macron sans fard pour ceux qui avaient encore besoin de points sur les « i ».  Cet homme cynique n’aime que lui et ceux qui l’aiment. Narcissique à souhait, il aime donc par un effet de miroir : j’aime qui m’aime, même si cet autre n’est pas aimable. Et, de fait, Monsieur Benalla n’est pas aimable d’un point de vue républicain, et c’est fort fâcheux pour un président de la République de couvrir d’autant de faveurs un tel personnage. 

Gageons que cette affaire ne fait que commencer. Nous ne sommes probablement pas au bout de nos surprises. Il va bien falloir finir par se rendre à l’évidence : il y avait bel et bien un candidat  qui méprise la République au second tour des dernières présidentielles. J’aurais dû croire les médias du système…

[...]

En savoir plus sur michelonfray.com

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Et oui Monsieur Onfray c'est tout à fait cela. Mais en France, les vrais français ne réagissent pas et c'est grave ! Elire un homme qui n'a pas étoffe d'un president, voilà ce qui arrive ! Maintenant il est là, en un an il a détruit les acquis sociaux de 70 ans pour lesquels des gens se sont battus. C'est vraiment désolant, on arrive a avoir honte d'être français.

Unknown a dit…

Copropriétaire du musée du débarquement de Pegasus bridge ce dernier nous a été usurpé par les coquins élus du Calvados avec le soutien du représentant de l’etat de la justice qui refuse de reconnaître nos titres de propriétés voilà 18ans que cela dure de procédure en procédure.Aucune personnalité que nous avons contacté n’a bougé,c’est bien la preuve de la corruption et le dénie de justice.Qui osera venir nous aider A porter ce scandale au public ??le France est vermoulue....
Association ASPEG tél 0684441781

Unknown a dit…

cette histoire souleve le cœur de + narcissique et pervers

Unknown a dit…

cette histoire souleve le cœur de + narcissique et pervers

Anonyme a dit…

QUE DIRE DE PLUS ?

C EST LAMENTABLE NOUS LE SUBISSONS MAIS NOUS N AVONS PAS VOTE POUR SE GUIGNOLE CE CLOWN

IL DEPENSE A TOUT VA ET C EST LA PREMIERE FOIS QUE L ON VOIT NOTRE RETRAITE DIMINUEE

ET HELAS IL Y A ENCORE DES FRANCAIS QUI VOTERONT ENCORE POUR LUI LES GENS NE COMPRENNENT RIEN
JE NE SUIS D AUCUN PARTI POLITIQUE JE VOTE SELON LA QUALITE ET LES COMPETENCES DE L HOMME QUI SE PRESENTE HOLLANDE C ETAIT DEJA LA CATA MAIS LA C EST SANS MOT

Luce a dit…

Si encore, nous n'avions pas prévenu les Français , qu'il serait plus que dangereux de voter pour cet homme incompétent ,il va nous détruire si les sénateurs et les députés n'engagent le processus de la destitution avant qu'il ne soit trot tard !!!!!!

Alphonse DEDES a dit…

Je retrouve en mieux rédigé sous la plume de M.ONFRAY tout ce que j'ai écrit sur Facebook depuis ledébut de l'affaire "Benalla-Macron ".
J'espère que le texte de M.ONFRAY sera publié à grande échelle; qu'il réveillera les Français,et laconscience des députés et sénateurs "moutons".
Bravo M.ONFRAY.

Articles à lire aussi