Revue de presse - Peuple de France: Une octogénaire frappée par plusieurs individus en pleine nuit dans son pavillon près de Nantes

mercredi 11 juillet 2018

Une octogénaire frappée par plusieurs individus en pleine nuit dans son pavillon près de Nantes

Une octogénaire est hospitalisée depuis le 2 juillet. Elle a été frappée par plusieurs individus en pleine nuit dans son pavillon de Rezé : trois jeunes de 15, 16 et 19 ans viennent d'être interpellés par la police.

"Ses jours ne sont plus en danger, elle est sortie du coma ce mercredi à l'hôpital, mais elle est très grièvement blessée", explique une source policière à propos de cette habitante de Rezé, au sud de Nantes, agressée chez elle le 2 juillet dernier. "Elle a un an d'ITT (interruption temporaire de travail), ce qui veut dire qu'elle aura beaucoup de mal à se remettre des violences subies", ajoute cette même source. 

Retrouvée baignant dans son sang

Que s'est-il passé ? Lundi 2 juillet à 10 heures, cette dame âgée de quatre-vingt-ans, qui vit dans un pavillon du quartier résidentiel de la Classerie, à Rezé, compose le 17 : elle vient de se réveiller, gisant par terre chez elle. Les policiers la retrouvent en effet quelques instants plus tard, "baignant dans une mare de sang". Elle finira par "tomber" dans le coma peu de temps après. Quelques heures plus tôt, en pleine nuit, vers 4 heures, l'octogénaire avait déjà appelé la police après avoir entendu tambouriner à sa porte. Rapidement présents sur les lieux, les policiers avaient alors fouillé la maison, le jardin et les alentours, sans trouver personne. Les individus qui attendaient leur heure seraient donc revenus un peu plus tard (vers 6 heures) et cette fois, ils seraient entrés directement dans le pavillon par effraction : "ils ont menacé la vieille dame, lui ont demandé sa carte bancaire et son code, mais elle a refusé, et les individus l'ont frappée".

Ils reviennent trois jours plus tard pendant que la victime est dans le coma à l'hôpital

Mais ce n'est pas tout : on apprend que cette femme âgée avait déjà subi une tentative de vol de sa voiture, chez elle, le 25 avril dernier, et surtout que les agresseurs présumés sont revenus le 5 juillet vers 7 heures du matin, sachant pertinemment que l'octogénaire était hospitalisée et donc que la maison était vide. On ne sait pas pour l'heure si des objets ont été volés lors de cette "visite" de la maison le 5 juillet, puisque l'octogénaire est toujours à l'hôpital et ne peut pas "vérifier" son intérieur. Prévenus par les voisins très vigilants ce cette intrusion, les policiers remontent alors rapidement la piste de ces individus.

[...]

En savoir plus sur francebleu.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal