Revue de presse - Peuple de France: Nantes : 400 migrants campent en plein centre-ville, le maire PS refuse la demande d'évacuation malgré une mise en demeure de la préfecture

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

dimanche 15 juillet 2018

Nantes : 400 migrants campent en plein centre-ville, le maire PS refuse la demande d'évacuation malgré une mise en demeure de la préfecture

Un campement comprenant des centaines de migrants occupe actuellement le centre-ville de Nantes. Le maire PS de la ville a annoncé le 14 juillet refuser de demander l'évacuation du square, malgré une mise en demeure de la préfecture.

Environ 400 migrants ont monté leurs tentes en plein centre-ville de Nantes, dans le square Jean-Baptiste-Daviais, à deux pas de la place du Commerce. La préfecture a mis en demeure le mairie de Nantes, Johanna Rolland, le 13 juillet de demander l'évacuation du camp, ce que celle-ci a refusé de faire.
Interviewée par France 3 Pays de la Loire, elle refuse de demander l'évacuation de ce camp, alertant aussi sur une «urgence humanitaire». Elle en a profité pour saluer le travail sur le terrain «absolument incroyable» des associations, ainsi que pour annoncer qu'à partir du 16 juillet, la ville de Nantes allait financer et co-organiser avec la Croix-Rouge et les associations locales l'organisation structurée d'une aide alimentaire. Celle-ci devrait coûter 600 000 euros. Même si elle rappelle que la loi ne donne pas aux mairies de compétences en matière d'hébergement d'urgence ou de régularisation, Johanna Rolland revendique : «Ici on a des convictions et on les assume.»

le discours du maire ne semble ravir tous ses administrés, certains se montrant particulièrement mécontents de la situation. Ils s'expriment, notamment sur Twitter. 



[...]

En savoir plus sur francais.rt.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi