Revue de presse - Peuple de France: Migrants. SOS Méditerranée est devenue une PME très lucrative et influente

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

jeudi 19 juillet 2018

Migrants. SOS Méditerranée est devenue une PME très lucrative et influente

SOS Méditerranée France vient de publier son rapport d’activité 2017 qui démontre que l’ONG spécialisée dans le sauvetage et le transport de migrants vers l’Europe est devenue une PME très lucrative.

Ainsi en 2017, le montant total des ressources collectées par l’association française pour contribuer à la réalisation de ses objectifs a atteint 3,6 millions d’euros, par rapport à 2,2 millions d’euros en 2016, soit une augmentation de 63%. Les ressources de l’association étaient constituées en 2017 à hauteur de 2,7 millions d’euros par des dons de particuliers et 650000 euros de mécénat (entreprises, fondations, associations – voir liste ci-dessous). Cela représente 1,2 millions d’euros de plus (+55%) qu’en 2016.

Les subventions publiques représentent 250 000 euros, portant la proportion du financement institutionnel à 7 %. Elles ont progressé de 400%, principalement en raison de l’octroi de réserves parlementaires provenant de 24 députés et sénateurs et totalisant 144680 euros. Parmi les principaux contributeurs publics, on retrouve la Région Occitanie avec 49690€.

Sur les 3,6 millions d’euros collectés, 2,5 millions d’euros ont été dépensés par l’ONG, dont 1,9 millions en dépenses opérationnelles. Les frais de recherche de fonds représentent par ailleurs 12 % des dépenses, tandis que les frais de fonctionnement représentent 10%, avec notamment l’emploi de 12 salariés à terre (6 à Marseille, 4 à Paris, 1 à Rennes, 1 à Catane en Sicile) et de 13 salariés en mer (1 coordinateur des sauvetages, 10 marins-sauveteurs, 1 photographe, 1 chargé de communication).

Au total, SOS Méditerranée revendique 15078 personnes secourues et amenées en Europe, de 40 nationalités différentes sur l’année 2017 et cela durant 102 opérations de sauvetage. « La plupart d’entre elles arrivent d’Afrique subsaharienne, notamment d’Afrique de l’Ouest (Nigéria, Guinée, Gambie, Ghana, Mali, Sénégal, Côte d’Ivoire…) et de la Corne de l’Afrique (Erythrée, Somalie, Soudan, Ethiopie). De manière ponctuelle, des personnes originaires du Maroc, du Bangladesh, du Pakistan, de Syrie, de Libye, d’Afghanistan ou de Palestine figurent également parmi les rescapés » explique l’ONG.


A noter qu’outre les généreux donateurs de l’association, on retrouve des « donateurs en nature » parmi lesquels, la quasi intégralité des grands groupes médiatiques français :

Amaury Media (L’EQUIPE TV) CANAL+ (VICELAND, Planete +, Comedie +, Infosport +, Non stop people, Campagne TV) IP France (RTL) Lagardère Publicité (Europe 1, Virgin radio, RFM, RFM TV, VIRGIN radio TV, Elle Girl) M6 (6TER, W9) NRJ (NRJ12, NRJ hits, Station 25, NRJ, Chérie 25, Nostalgie, Rires et Chansons) REGIS (Mangas, TREK, Animaux, Toute l’Histoire, Sciences et Vie TV, Chasse et Pêche, AB Moteurs, AB1) TF1.

Mais aussi (non valorisé dans les comptes de l’association) les dons en nature de France 2 France 3 NEXT (RMC, BFM Business) Nova Régie (Radio Nova, TSF Jazz) Radio France (France info, France inter, France bleu) Skyrégie (SKYROCK).

Portée par la quasi totalité des médias, invitée à prendre la parole auprès de plus de 8000 scolaires cette année dans toute la France, l’ONG ne compte pas s’arrêter en si bon chemin en 2018 et entend :

  • développer les actions de plaidoyer pour la mise en place d’un système européen viable de sauvetage en mer Méditerranée, à la mesure de la tragédie qui s’y déroule
  • renforcer ses moyens opérationnels et financiers afin de poursuivre sa mission de sauvetage en haute mer
  • intensifier la mobilisation citoyenne autour de ses enjeux, ses valeurs, son action
  • poursuivre et étendre la structuration du dispositif associatif européen

Fin juin, un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro démontrait que six Français sur dix estiment que la France accueille trop de migrants. Selon ce sondage, sept Français sur dix estiment par ailleurs que le gouvernement n’est pas à la hauteur des enjeux de la crise que traverse l’Europe et 51% des sondés sont opposés aux propositions de sanctions contre les pays de l’UE refusant d’accueillir les migrants.

On comprend dès lors qu’il faille compter sur une mobilisation médiatique et financière sans précédent pour tenter d’opérer, sous pavillon humanitaire, à un véritable lavage de cerveaux des populations en Europe ….

Source: breizh-info.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi