Revue de presse - Peuple de France: 80 km/h : cessez d’emmerder les Français

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

lundi 2 juillet 2018

80 km/h : cessez d’emmerder les Français

L’ancien député des Yvelines Jacques Myard donne son sentiment sur la nouvelle limitation de vitesse à 80 km/h qui entrait en application ce 1er juillet. 

Nous sommes tous pour la sécurité routière car tous sommes tous des victimes éventuelles d’accidents routiers.

Aucun Français ne prend ce sujet à la légère, mais alors pourquoi assiste-t-on à cette levée de boucliers contre l’abaissement général de la vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur tout le réseau des routes dites départementales ou secondaires ?


La réponse est très simple, les Français ne sont plus sujets de sa Majesté et sont capables d’analyse et de réflexion, ils sont souvent sur-informés et aptes à comprendre par eux-mêmes sans sermon d’admonestation.

A ce titre, ils savent que les accidents sont d’abord dus à l’alcool, la fatigue, la drogue, les médicaments avant toute autre cause dont la vitesse ; et cette analyse n’est pas celle d’élus de droite – comme on a pu l’entendre dans les propos de quelques personnes véritables ayatollahs qui ne parlent que de la vitesse porteuse de tous les maux – mais cette analyse est la conclusion de nombreuses enquêtes et notamment de la mission d’information parlementaire Jung-Houillon d’Octobre 2011.

A 30 km/h un conducteur ivre, voire drogué peut faucher des passants sur un passage piétons ou un trottoir ; malheureusement les exemples sont réels.

La seule politique efficace pour assurer et promouvoir la sécurité routière est de lancer des opérations nationales répétées pour lutter contre l’alcool, la drogue, l’absorption de médicaments au volant !

Fustiger la vitesse de manière générale et imposer une diminution de la vitesse n’est pas la réponse adaptée, c’est une décision de communication pour se donner bonne conscience en prenant à témoin l’opinion publique en proclamant :

 » Voyez comme je tiens bon face à ces élus démagogues et j’impose les 80 km/h. »

Cette décision coupée des réalités du terrain confond vitesse et précipitation, elle est le symbole même d’une décision technocratique d’en haut, que l’Olympe généreux octroie à ses sujets…

Il aurait été si simple de laisser chaque préfet – en consultation avec les maires, les associations – de décider d’adapter la réglementation de la vitesse en fonction des situations routières locales connues d’eux seuls, on aurait évité cette chicaya, sans parler des coûts …!

Emmanuel Macron et Edouard Philippe devraient méditer les paroles pleines de sagesse de l’Egyptien Aménémopé :

« Par trop de précipitation, on a souvent à rougir de sa folie »

Jacques Myard pour ripostelaique.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi