Revue de presse - Peuple de France: Nantes : la liesse de la Coupe du monde vire à l’émeute dans le centre-ville

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

mardi 17 juillet 2018

Nantes : la liesse de la Coupe du monde vire à l’émeute dans le centre-ville

Après la victoire de la France à la Coupe du Monde contre la Croatie (4-2) les rues de Nantes, comme de bien des villes en France, se sont emplies du concert de klaxons et de gens en liesse avec des drapeaux. Cependant la liesse populaire a tourné à l’émeute en centre-ville, laissant des rues remplies de déchets et de bouteilles brisées.

Vers 21h30 déjà une interpellation avait été faite pour rodéo – un jeune Antillais à scooter, issu des quartiers dits sensibles de l’agglomération et défavorablement connu de la police – était arrêté sur le cours des Cinquante Otages,
barré et rendu piétonnier, pour avoir bousculé une jeune fille. Une demi-heure plus tard des pickpockets, aussi connus pour vendre de la drogue à Commerce – ce sont des Nord-africains clandestins pour l’essentiel – s’attaquaient aux fêtards quai Turenne, mais étaient obligés par leurs victimes à rendre le butin.

Des jeunes allogènes attaquent les policiers

C’est de la place Ricordeau que tout part. Des jeunes allogènes venus des banlieues attaquent les policiers, obligés d’utiliser gaz lacrymogènes et même Flashball pour se dégager et mettre fin à l’émeute. Celle-ci repart peu après sur le quai Turenne, puis à minuit et demie rue Kervégan et vers une heure du matin sur la place du Commerce. Les émeutiers – souvent Nord-africains ou Africains  sont armés de couteaux, mais aussi de bouteilles en verre et d’autres projectiles, les affrontements font au moins un blessé. Une aubette de bus a été détruite à côté de la gare routière du quai Baco.

D’autres se livrent à des rodéos, notamment dans le bas de la rue de Strasbourg et sur les rond-points du quai Turenne, cela jusqu’à deux heures du matin. Rue de Strasbourg surtout, les conducteurs sont Africains ou Nord-africains, et insultent les passants ou ceux qui tentent de les photographier alors qu’ils marchent sur à peu près tout le code de la Route, impunément puisque la police, prise ailleurs, est absente.

[...]

Louis Moulin pour breizh-info.com

Crédit photo: Breizh-info.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi