Revue de presse - Peuple de France: Hongrie : l’ambassadeur attaque la presse, Plenel le dénonce, Macron le vire !

mardi 3 juillet 2018

Hongrie : l’ambassadeur attaque la presse, Plenel le dénonce, Macron le vire !

Au hit-parade de l’hypocrisie, Emmanuel Macron rafle systématiquement la mise. Ce dernier s’est encore illustré en relevant de ses fonctions l’ambassadeur de France à Budapest. 

Il vient de signifier au monde diplomatique que le chef, c’est lui ! Encore un besoin d’affirmer son autorité ?


Après le Chef d’état major des armées écarté sans ménagement en juillet 2017, après le préfet du Rhône démis de ses fonctions en octobre 2017, c’est aujourd’hui  l’ambassadeur de France en Hongrie qui subit les foudres de la justice jupitérienne.

A qui le tour ?

“Peut-on représenter la France en Hongrie et parler comme le premier ministre Viktor Orban”, s’interroge Le Monde. Apparemment, non !

On pourrait retourner la question.

“Peut-on être ambassadeur de France à l’étranger et critiquer ouvertement la politique du pays ayant accordé son agrément ?" Non plus !

Pas simple la diplomatie, à moins de raser les murs sans se mouiller.

C’est Médiapart, toujours bien intentionné, qui a révélé une note diplomatique rédigée par Eric Fournier, l’ambassadeur de France en Hongrie, dans laquelle le diplomate donne un avis éclairé sur la politique migratoire de Viktor Orban.

Insistons sur le mot “éclairé”, car l’avis d’un ambassadeur en place depuis trois ans, et qui a pu suivre de près la crise migratoire de 2015 et ses conséquences dévastatrices sur le pays, est certainement plus pertinent que celui des journalistes de Médiapart, qui politisent le débat sans connaître le terrain et sans avoir vécu la réalité de la situation.

Eric Fournier s’en prend à la presse française et anglo-saxonne, qui accuse à tort la Hongrie d’antisémitisme, tout en ignorant l’antisémitisme musulman bien réel celui-là, qui sévit en France et en Allemagne.

Et d’ajouter que les journalistes étrangers devraient au contraire saluer le modèle de gestion des mouvements migratoires illégaux, mis en œuvre par le gouvernement hongrois.

Sacrilège ! Un lépreux a encore frappé en disant la vérité !

Emmanuel Macron a bien entendu appuyé le discours anti-Orban habituel, soulignant que la note diplomatique concernée ne correspondait « en rien à la position officielle française ».

En conséquence, l’ambassadeur Fournier a été “appelé à d’autres fonctions”, conformément au décret du 30 juin 2018. C’est ainsi que sont traités les grands serviteurs de l’Etat.

En attendant, non seulement la croissance hongroise est près de 3 fois supérieure à la croissance française, non seulement la Hongrie connaît le plein emploi, mais surtout, et, c’est bien là l’essentiel, les Hongrois vivent en paix et en sécurité, tandis que les Français ont peur et ont payé un lourd tribut au terrorisme islamique.

250 morts et 1000 blessés en France depuis 2015, zéro mort en Hongrie !

Et si nous ne sommes plus chez nous, les Hongrois sont encore chez eux !

Qui est dans le vrai ? Qui défend et protège son peuple ?

L’hypocrisie des dirigeants occidentaux, Macron en tête, n’a plus de limite.

Ce mépris des peuples est intolérable.

Macron insulte les Italiens qui ne veulent plus d’immigrés, mais déclare qu’il n’y aura pas de centre de rétention contrôlé en France.

Les immigrés sont les bienvenus au nom des valeurs humanistes de la France, mais chez les autres, c’est à dire les Italiens, les Grecs et les Espagnols  !

Il accuse les pays de l’Est d’égoïsme et les menace de sanctions financières pendant des mois, mais face à l’obstination du groupe Visegrad qui refuse toute immigration, et surtout par peur d’un éclatement de l’UE, les immigrationnistes capitulent et donnent raison aux identitaires, qui ne subiront ni quotas ni sanctions !!

On donne raison à Orban mais on saque l’ambassadeur ! Comprenne qui pourra.

Magnifique victoire des patriotes hongrois, tchèques, polonais, slovaques et magistrale déculottée pour notre président qui se prend pour le centre du monde.

Décidément, Macron dit et fait n’importe quoi. Il n’y a aucune cohérence dans sa présidence. Il n’y a surtout aucune volonté de protéger les Français.

Sa seule obsession, c’est de rappeler à tous qu’il est le chef ! C’est pitoyable.

Jacques Guillemain pour ripostelaique.com

1 commentaire:

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal