Revue de presse - Peuple de France: Il n'accepte pas d'être secouru par une femme, il l'insulte et crie « Allah akbar ! Je vais tous vous cramer ! »

Recherche sur le web

mercredi 4 juillet 2018

Il n'accepte pas d'être secouru par une femme, il l'insulte et crie « Allah akbar ! Je vais tous vous cramer ! »

Les faits datent du 7 mars dernier, à Donazac. 

Les pompiers de Limoux sont appelés sur les lieux d'un accident de la route. M. Benmerrouche, l'un des deux blessés, est en état d'ébriété. En raison de ses blessures, il est aussitôt secouru. Mais le pompier qui lui porte les premiers soins est une femme, ce qu'il n'accepte pas.
Il s'énerve contre elle, l'insulte, et lui crie à la figure : «Si tu me touches, je te touche» : avant de hurler «Allah akbar ! Je vais tous vous cramer !».

Hier, le prévenu comparaissait menottes aux poignets (il est incarcéré pour une autre affaire). Et il s'est excusé de son comportement, se désolant d'avoir une addiction à l'alcool 

La présidente lui a tout de go rétorqué : «Certes, mais l'alcool, c'est vous qui décidez d'en boire…». Et pour Me Raymond Labry, l'avocat de la partie civile, «l'alcool n'est pas une circonstance atténuante, comme le laisse entendre le prévenu». Le plaideur a surtout insisté sur cette femme, dont la profession n'est pas pompier : 

«Chez elle, aller secourir les autres n'est pas un métier, mais un engagement. Alors, imaginez le choc : vous êtes une femme, pompier volontaire, et vous tombez sur un homme alcoolisé qui vous agresse en bombant le torse parce que vous êtes une femme, et alors que vous êtes là pour lui apporter les premiers secours… Et que cet homme vous crie dessus «Allah akbar !», dans un contexte où ce genre de mots, qui sont des références à Dieu, sont à éviter…».

Me Labry a demandé l'euro symbolique et 1 000 € au titre du code de procédure pénale. Le procureur Éric Lapeyre a poursuivi dans cette même idée du choc psychologique, et même culturel, que doivent ressentir les pompiers : «Ils viennent porter secours et ils se font insulter…». Le représentant du parquet n'est quasiment pas revenu sur les faits puisqu'«ils sont caractérisés, reconnus, et en plus il y a récidive».

[...]

En savoir plus sur ladepeche.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi