Revue de presse - Peuple de France: Un homme crie dans le métro parisien : «Je suis musulman et je bute tous les cathos !» Qu’attend-on pour l’expulser immédiatement ?

lundi 16 juillet 2018

Un homme crie dans le métro parisien : «Je suis musulman et je bute tous les cathos !» Qu’attend-on pour l’expulser immédiatement ?

Certainement que cette rubrique sera bien plus fournie après la victoire de l’équipe de France : combien de voitures brûlées, de poubelles incendiées, de tirs de mortiers et de policiers blessés ?

Nantes (Loire Atlantique) – La maire socialiste, Johanna Rolland, perdra sans aucun doute sa mairie dès les prochaines élections municipales.


Malgré la mise en demeure de la préfecture, reçue vendredi, elle refuse de demander l’évacuation du square Daviais, occupé par près de 400 migrants en situation irrégulière, et qui est devenu une véritable « porcherie » avec une situation sanitaire qui empire chaque jour un peu plus.

Sa réponse est claire et les Nantais, qui ne peuvent plus approcher ce square, l’apprécieront : « La ville de Nantes refuse de demander l’évacuation du square Daviais, malgré la mise en demeure reçue hier de la préfecture. »

Demain ils seront quelques centaines de plus, en provenance d’Espagne et d’ailleurs, et ce sont les autorités officielles qui nous préviennent : « Les demandes d’asile ont augmenté de 28% depuis le début de l’année 2018. »

Montgeron (91) – Nous vous avions tenu informés, hier, des mésaventures du dénommé Hakim, 25 ans, qui a tué Ahmed, le « grand frère » de 31 ans et blessé très gravement et plus légèrement deux autres « grands frères », qui étaient venus le menacer jusque devant la porte de son appartement de la place du Soleil, dans le quartier de la prairie de l’Oly.

Hakim aurait eu tout intérêt à supporter patiemment le tapage nocturne d’une bande de jeunes sous sa fenêtre car, déjà connu des services de police pour vol et séquestration (on peut se demander pourquoi il était libre alors que sa place était certainement en prison !).

En effet, les enquêteurs ont découvert, en fouillant son logement, un véritable arsenal : plusieurs fusils–mitrailleurs, sur la provenance desquels il devra s’expliquer.

De toute façon, il est plus que probable que nous ne reverrons plus Hakim dans le paysage français car d’une manière ou d’une autre il disparaîtra, soit selon son propre choix, soit sur celui de la justice, soit, peut-être, si il est laissé libre, par le choix des « grands frères » !

Paris – Station de métro « Anvers » – Samedi 14 juillet, vers 13 h, dans une rame de métro, un individu sort un couteau et insulte les passagers : « Je suis musulman et je bute tous les cathos ! », profère-t-il, avant de ranger son couteau.

Quelques passagers courageux ont alors pu le maîtriser.

De nationalité égyptienne, âgé de 23 ans, pas « fiché S » mais connu des services de police pour des condamnations de droit commun et en situation irrégulière.

Qu’attend-on pour l’expulser immédiatement ?

Gagny (Seine-Saint-Denis) – L’école maternelle Victor-Hugo a entièrement brûlée dans la nuit de vendredi à samedi mais également une salle polyvalente à Groslay (Val d’Oise) où quatre poubelles, collées contre le mur, ont été incendiées et le feu s’est propagé.

Saint-Denis-de-Pile (Gironde) – Près de Libourne. Vers 6 h du matin, c’est l’école primaire qui est ravagée par un incendie criminel.

Des « mobiles » vont être mis en place pour assurer la rentrée de septembre.

La maire, Fabienne Fonteneau, est désolée… les parents d’élèves encore plus !

**Après de premiers incidents, dans la soirée du 13 juillet, les policiers ont été de nouveau pris pour cible et « caillassés » dans la nuit de samedi à dimanche.

Toujours un scénario identique : de petits groupes isolés de « racailles » mettent le feu à des voitures et des poubelles, afin d’attirer les « forces de l’ordre » !

Alors débutent les lancers de pierres, de pavés et même (ce qui est devenu une mode) les tirs de mortiers d’artifices.

Vers 1h du matin la situation a dégénéré : plusieurs véhicules incendiés, une caméra de vidéosurveillance brûlée et l’embrasement de nombreux quartiers : Grigny 2, les Tarterêts à Corbeil-Essonne, aux cinéastes à Epernay et au Vieillet, mais également en centre-ville de Crosne et à Quincy-sous-Sénart,et quartier de la gare à Boussy-Saint-Antoine, où un policier a été blessé à la jambe.

Plus grave à Vigneux, où le « Franprix » est pillé et dévasté par une cinquantaine de « racailles ».

Et seulement deux interpellations en flagrant délit !

Jean-François Pineau, directeur départemental de la sécurité publique, est désolé, on le comprend, mais nous bien plus.

Nous ne pouvons pas faire grand-chose (pour le moment) pour mettre un terme à cette situation déplorable, mais lui, et ses « forces de l’ordre » que fait-il ?

Pourrait-il nous informer sur les ordres qu’il reçoit du « sinistre de l’intérieur » ?

Certainement que cette rubrique sera bien plus fournie demain, après la victoire, ou la défaite de l’équipe de France : combien de voitures brûlées, de poubelles incendiées, de tirs de mortiers et de policiers blessés ?

Manuel Gomez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal