Revue de presse - Peuple de France: Calais: le tribunal administratif rejette les demandes des associations

mardi 31 juillet 2018

Calais: le tribunal administratif rejette les demandes des associations

Le tribunal administratif de Lille a rejeté mardi les principales requêtes des associations d'aide aux migrants à Calais qui réclamaient un meilleur accès aux points d'eau, enjoignant cependant la préfecture à installer des latrines dans un des secteurs où ils sont regroupés.

"Il n'y a pas lieu, en l'état de l'instruction, de faire droit aux demandes d'injonction présentées par les associations au titre de l'accès à l'eau, aux douches, et du ramassage des ordures", estime ainsi le tribunal, dans son ordonnance dont l'AFP a obtenu copie.
 

Saisi en référé le 20 juillet par dix associations actives à Calais, dont Le secours catholique, Salam ou l'Auberge des migrants, le tribunal a notamment considéré que "les services des douches" ne seraient pas "saturés au regard du nombre de personnes présentes dans les campements". 

"S'agissant des conditions d'accès à l'eau, aucune carence grave et caractérisée ne peut être imputée aux autorités publiques", note aussi le juge, qui prend acte des "avancées annoncées" par la préfecture en particulier sur "la mise à disposition de jerricans et de bacs de lavage".

A l'audience, les associations avaient notamment critiqué une trop grande distance entre les points d'eau et les lieux de vie.

La préfecture avait répliqué: "la distance maximale entre les lieux de vie, qui sont trois à Calais, et les points d'eau est de 500 m, soit 10 minutes de marche à pied. Nous ne considérons pas que, même quand on est un exilé à Calais, marcher dix minutes pour avoir accès à des services fondamentaux (eau, distribution des repas, accès au soin..) soit excessif".

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal