Revue de presse - Peuple de France: Brest : Un mécanicien du Ministère de l’Intérieur soupçonné d’avoir saboté des véhicules de police.

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

mercredi 18 juillet 2018

Brest : Un mécanicien du Ministère de l’Intérieur soupçonné d’avoir saboté des véhicules de police.

L’employé du SGAMI et soupçonné de négligences et de sabotages.

Un mécanicien du Secrétariat Général pour l’Administration du Ministère de l’Intérieur (SGAMI) de Brest, censé réparer les véhicules de police et de gendarmerie de sa zone géographique, a saisi ce mardi le juge des référés du tribunal administratif de Rennes. L’homme souhaite faire suspendre une mesure d’exclusion temporaire qui le vise.


Négligences et sabotages constatés

La sanction a été prise par sa hiérarchie qui l’accuse de négligences dans son travail et même d’avoir saboté des véhicules de police.


Le mis en cause nie en bloc les faits reprochés, mais le Ministère de l’Intérieur a affirmé qu’un garage indépendant consulté sur un véhicule a déclaré que « des câbles avaient été volontairement sectionnés et intervertis dans l’atelier. Les conséquences sur la sécurité des agents de police en patrouille sont en jeu. La hiérarchie a voulu sévir et prendre une sanction à la hauteur de la gravité des faits ».
30 ans de service

Le mécanicien qui travaille au SGAMI de Brest depuis 2009, a été sanctionné le 14 mai 2018, après trente années de service dans l’Administration. Il a été puni par le Ministère de l’Intérieur d’une exclusion temporaire de 10 mois dont 6 mois avec sursis.

Le tribunal administratif rendra sa décision dans la semaine, rapporte Le Télégramme.

Source: actu17.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi