Revue de presse - Peuple de France: Allemagne : Une femme de ménage condamnée à 1’650 euros d’amende pour avoir critiqué les réfugiés sur Facebook

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

lundi 30 juillet 2018

Allemagne : Une femme de ménage condamnée à 1’650 euros d’amende pour avoir critiqué les réfugiés sur Facebook

Une femme de ménage allemande a été condamnée à payer une amende de 1'650 euros pour avoir critiqué les réfugiés et la politique d'asile du pays, rapporte le Wochenblick. 

Sa critique faisait suite à un article du journal Die Welt où des dizaines de milliers de réfugiés portaient plainte contre l'Etat allemand. La femme âgée de 41 ans a commis son « crime de pensée orwellien » sur Facebook, lorsqu'elle a écrit un commentaire sur sa page personnelle avec les propos suivants:

« Arnaquer l'État, voler les gens, violer, fainéanter, exiger de l'argent de notre part et accuser l'Etat. Cela ils peuvent le faire. Ils sont plus précieux que de l'or, nos "super-spécialistes". Si j'étais juge, je dirais que si quelque chose ne vous convient pas, rentrez chez vous. Nous devons cesser de nous laisser faire. »

Elle a été condamnée à une amende de 1'650 euros. Selon la cour, avec son commentaire, elle a dressé les gens contre les réfugiés "car elle les a effrayés"

Des enquêteurs espionnent Internet

La «police de la pensée» allemande a découvert l'affaire après avoir reçu un message de la police criminelle (LKA) de Rhénanie du Nord-Westphalie. Là-bas, ainsi qu'à Bayern, il existe des enquêteurs spéciaux dédiés à Internet.

Bien sûr, s'il s'agissait d'un dissident chinois, ils auraient été indignés par la violation des droits de l'homme et de la liberté d'expression. Pour les Allemands en Allemagne, la liberté d'expression ne s'applique apparemment pas...




Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi