Revue de presse - Peuple de France: Affaire Benalla. Louis Aliot : «Emmanuel Macron se croit au-dessus des lois »

mercredi 25 juillet 2018

Affaire Benalla. Louis Aliot : «Emmanuel Macron se croit au-dessus des lois »

Louis Aliot.
Le député Louis Aliot revient sur la première journée d’audition devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, il pointe du doigt le silence d’Emmanuel Macron et de son entourage dans cette affaire qui secoue l’exécutif.

Vous avez assisté aux différentes auditions de Gérard Collomb et de messieurs Gibelin et Delpuech. Quelle est votre impression ?

Chacun a défendu le pré carré de ses responsabilités et a rejeté le cas Benalla sur l’Élysée et l’employeur, le cabinet de l’Élysée. Ils se sont contentés de dire qu’ils ne savaient rien, qu’ils ne connaissaient pas monsieur Benalla si ce n’est comme un agent de l’Élysée avec qui ils collaboraient sur les affaires de sécurité. Rien d’autre.

Qu’avez-vous pensé de la lettre de monsieur Gibelin revenant sur les propos qu’il avait adressés à Marine Le Pen ?

Cela pose problème, car il témoigne sous serment devant une commission d’enquête.
Il a dit la même chose devant Marine Le Pen, quand elle lui a posé la question, et à la fin, devant le rapporteur adjoint, monsieur Larrivé.

Le fait qu’il revienne, le lendemain, par écrit, après que l’Élysée a fait un démenti laisse supposer que ce directeur a agi sous pression, et c’est là que ça commence à poser un sérieux problème.

Le président de la République a été très silencieux ces derniers jours. Le gouvernement est assez introuvable. À quoi attribuez-vous ce silence ?

Ils sont, à mon avis, très ennuyés par cette affaire. Ils pensaient qu’elle ne prospérerait pas. Ils s’aperçoivent, petit à petit, qu’elle devient une affaire dont tout le monde parle. Et ils ne savent pas comment s’en sortir.
Il était pourtant encore simple de s’en sortir il y a cinq ou six jours. Mais monsieur Macron semble se croire au-dessus des lois et agit en ne tenant compte d’aucune réalité politique. Or, il y a un Parlement et le travail des députés est aussi de contrôler l’action du pouvoir exécutif. C’est précisément ce que nous faisons en procédant à ces enquêtes, mais si, le lendemain des enquêtes de la commission, les audités peuvent revenir par écrit sur ce qu’ils ont dit, alors la commission d’enquête ne sert à rien. Ils n’ont qu’à nous donner leur témoignage par écrit, cela suffira largement.

[...]

Source: bvoltaire.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal