Revue de presse - Peuple de France: Une subvention de 357 000 euros pour l’accueil des mineurs isolés étrangers dans le département de l'Hérault

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

samedi 23 juin 2018

Une subvention de 357 000 euros pour l’accueil des mineurs isolés étrangers dans le département de l'Hérault

Des mineurs isolés étrangers.
Le Département de l’Hérault votera ce lundi 25 juin une nouvelle subvention de 357 000 € pour l’association Avitarelle afin de favoriser l’accueil et l’orientation des mineurs non accompagnés (ex-mineurs isolés étrangers).

Au Département de l’Hérault les subventions continuent de pleuvoir pour l’accueil des mineurs isolés. Lundi prochain, une nouvelle subvention de 357 000 € doit être votée par l’assemblée départementale en commission permanente.

Une subvention qui doit être attribuée à l’association Avitarelle, qui habituellement accueille et héberge des personnes sans domicile fixe.

Cette subvention doit permettre à l’association d’animer « une permanence d’accueil de jeunes mineurs non accompagnés arrivant dans le département de l’Hérault », de réaliser « l’évaluation de la situation » de ces individus « au vue d’une orientation » et de mettre en place « en partenariat avec les services de l’aide sociale à l’enfance du Département, un accompagnement à la constitution de l’état civil et à la régularisation ».

La population visée serait de 286 « jeunes », soit 1 200 € par personne.

Des « mineurs » pas si mineurs que ça mais qui coûtent très cher


Selon le rapport publié en janvier 2018 de la Mission bipartite de réflexion sur les mineurs non accompagnés, ces « jeunes » semblent assez régulièrement être, en réalité, bel et bien majeurs. En effet, ce serait près de 50 % des personnes évaluées qui seraient en fait majeur. Plusieurs scandales ont d’ailleurs éclaté dans l’Hérault à ce sujet.

De son côté, le conseil départemental de l’Hérault a reconnu que le budget annuel consacré aux mineurs non accompagnés était de 24 millions d’euros pour l’année 2017 dans le département. Si l’on rapporte ce chiffre à celui du nombre de « mineurs » pris en charge par le département la même année (262 personnes), le cout total d’un « mineur » serait de 91 000 € par an.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi