Revue de presse - Peuple de France: Rixe à Saint-Nazaire : Pas d’expulsion pour l’immigré clandestin

lundi 11 juin 2018

Rixe à Saint-Nazaire : Pas d’expulsion pour l’immigré clandestin

Une rixe entre deux groupes de jeunes clandestins nord-africains avait éclaté le 2 juin à 17 heures 30. Insultes et coups de poings avaient été échangés, puis des couteaux sortis. Il y a eu deux blessés, dont un par arme blanche.

L’auteur du coup de couteau, un clandestin marocain âgé de 17 ans – selon ses dires – a été interpellé le lendemain place des Droits de l’Homme. La place de l’Amérique latine est un haut lieu de vente de drogue, malgré le déploiement récent de la vidéo-surveillance par la municipalité socialiste.

Jugé en comparution immédiate le 6 juin, l’auteur du coup de couteau a pris six mois fermes. « Seulement » pour les élus RN (ex-FN) de Sant-Nazaire : 

« D’après les investigations policières menées, ce jeune serait en réalité majeur. Le jeune homme a depuis été condamné en comparution immédiate, à seulement six mois ferme. En effet, malgré la vidéo-protection, rien ne peut déterminer la culpabilité de ce clandestin ».

Il se trouve en effet que le prévenu a nié avoir été à l’origine des quatre coups de couteau qui ont nécessité 17 points de suture, tout en reconnaissant avoir été dans la bagarre avec un bâton. Selon lui, l’autre groupe de migrants l’avait agressé la veille et avait incendié son squat. Les images vidéo le montrent bien présents, mais ne permettent pas de l’identifier lorsque la victime est frappée. Il est néanmoins condamné avec mandat de dépôt et fera sa peine.

L’opposition RN demande l’expulsion dudit clandestin et s’oppose à une « justice laxiste » : 

« Le Rassemblement national (RN) de Saint-Nazaire s’insurge de cette décision, et demande à la justice d’être impartiale. En raison de la gravité de cet acte, pour la sécurité de nos concitoyens, l’expulsion du territoire dudit clandestin est la meilleure décision. De plus, Xavier Perrin, adjoint du maire à la tranquillité publique, explique que tout est mis en œuvre pour assurer la sécurité des Nazairiens. Comment peut-il oser dire cela, alors que la police municipale demeure dans un faible effectif, et que les trafics de drogue sont en hausse ? ».

LM pour breizh-info.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal