Peuple de France: Réforme de l’audiovisuel : nouvelles menaces sur la liberté d’expression ?

Alerte info

Flash info : Flash info

mardi 5 juin 2018

Réforme de l’audiovisuel : nouvelles menaces sur la liberté d’expression ?

La lutte contre les fausses nouvelles est bien mal engagée avec la nouvelle réforme de l’audiovisuel annoncée…

Françoise Nyssen a dévoilé ce lundi à la presse son projet de réforme de l’audiovisuel public, qui a étonné certains observateurs par sa tonalité « engagée ». Alors que le gouvernement prévoyait la réduction du budget alloué à un secteur très largement décrié et en perte de vitesse, le ministre a fait état de certaines propositions pour le moins déconcertantes,
ce qui peut susciter l’interrogation sur les véritables motivations de cette opération de communication politique du gouvernement Macron.

En effet, Madame Nyssen a déclaré que le pays des Lumières, sur le sujet de la diversité, était « hautement réactionnaire ». Jouant la connivence avec Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, la représentante de l’exécutif a clairement désigné l’ennemi, le « mâle blanc de plus de 50 ans », qui devra ainsi s’effacer pour laisser plus de visibilité aux minorités jusqu’à présent trop peu présentes dans les médias. Cette déclaration sur les « mâles blancs » n’est pas sans rappeler celle récente d’Emmanuel Macron à propos du Plan Borloo, et laisse entrevoir quel type d’engagement contre les fake news le gouvernement Macron présentera aux Français.

Comme le notait le politologue Laurent Bouvet l’expression « mâle blanc » est un produit d’importation d’origine américaine, qui désigne les hommes qui n’ont pas d’origine ethno-raciale minoritaire spécifique, et qui sont considérés comme majoritaires.

Le terme a bien entendu une connotation péjorative. Il est l’homme qui représente le monde d’hier, le conservateur attaché aux hiérarchies et aux injustices faites aux minorités sexuelles ou raciales, qu’il s’agit d’éradiquer pour atteindre la véritable égalité ou plutôt l’inclusion parfaite.

Le mâle blanc est la fiction collectiviste qui sert aujourd’hui à la nouvelle gauche pour se présenter comme radicalement réformiste sur les campus, dans les grands médias et les entreprises de pointe.

L’exécutif reprend ainsi l’idiome moral progressiste et désigne clairement où vont ses allégeances dans la guerre culturelle qui est en train de se mener partout en Occident, et dont la première des victimes est la liberté. 

[...]

En savoir plus sur contrepoints.org

1 commentaire:

  1. cette vieille femme est un résidu des camps de rééducation ouvert en indochine pour nos soldats capturés dans la cuvette de DIEN BIEN PHU...Ou allons nous c'est très grave

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.