Revue de presse - Peuple de France: Nationalismes: Macron dénonce la "lèpre qui monte" en Europe

vendredi 22 juin 2018

Nationalismes: Macron dénonce la "lèpre qui monte" en Europe

À quelques jours d'un sommet européen portant sur la question des migrants, le chef de l'État a dénoncé jeudi la montée des nationalismes en Europe. 


Emmanuel Macron a dénoncé jeudi à Quimper la "lèpre qui monte" en Europe, "le nationalisme qui renaît, la frontière fermée que certains proposent" et ceux qui "trahissent même l'asile", tout en revendiquant de ne pouvoir "accueillir tout le monde".
Il a défendu sa politique migratoire médiane "dont nous n'avons pas à rougir" (mieux intégrer ceux qui obtiennent l'asile mais expulser systématiquement les autres, ndlr), "un chemin qui est toujours plus difficultueux car personne n'est jamais content, mais plus responsable que celui qui joue avec les peurs".

"Je vous le dis avec beaucoup de gravité. Beaucoup la détestent, mais ils la détestent depuis longtemps et vous les voyez monter, comme une lèpre, un peu partout en Europe, dans des pays où nous pensions que c'était impossible de la voir réapparaître. Et des amis voisins, ils disent le pire et nous nous y habituons", s'est-il indigné. Au lieu de cela, a-t-il déploré, on accuse les pro-européens "de ne l'être pas assez et on oublie de dénoncer ceux qui ne le sont plus du tout", "on s'habitue à tous les extrêmes dans les pays qui depuis des années sont pourtant pro-européens comme nous ! Et sur ce sujet nos élites économiques, politiques, journalistiques ont une responsabilité immense !", s'est-il écrié sous les applaudissements.

[...]

En savoir plus sur europe1.fr

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi