Revue de presse - Peuple de France: MATTEO SALVINI, LE CAUCHEMAR DES MULTICULTURALISTES

dimanche 10 juin 2018

MATTEO SALVINI, LE CAUCHEMAR DES MULTICULTURALISTES

MATTEO SALVINI
À la surprise générale, Matteo Salvini s’avère le grand vainqueur de la séquence politique particulièrement agitée qui s’est ouverte dès le lendemain des élections générales italiennes du 4 mars 2018. Souvent sous-estimé, le chef de la Ligue a su se montrer habile manœuvrier, naviguant avec une grande aisance dans les coulisses de la redoutable vie politique italienne.

En prenant le ministère de l’Intérieur, Matteo Salvini pourra mettre en place une politique migratoire d’une grande rigueur. Il a déjà prévenu le 2 juin lors d’un meeting à Vincenza : « Le bon temps pour les clandestins est fini : préparez-vous à faire les valises. (…)
Les Etats doivent recommencer à faire leur travail et plus aucun « vice-passeur » ne doit accoster dans les ports italiens ». Il sera donc particulièrement observé et attendu sur cette question précise. S’il atteint ses objectifs, Matteo Salvini sera incontournable en Europe et la cible des attaques des « droits-de-l’hommiste » de tout un continent.

Il incarnera aussi l’espoir pour un grand nombre d’Italiens, sinon d’Européens, qui refusent de voir leur pays sombrer sous le poids de l’immigration clandestine. Car, l’Italie est un pays fondateur de l’Union, une grande puissance continentale, tant par sa riche histoire que par son économie. 

Ce qui se passe à Rome a plus de conséquences directes sur notre vie que ce qui se passe à Budapest ou à Varsovie, sans minorer l’influence de ces vieilles nations d’Europe centrale et de l’est.

Savoir Salvini maître de la politique migratoire de l’Italie est un signe encourageant qui vient s’additionner à d’autres motifs d’espoirs. À lui maintenant de remporter son pari – un cauchemar pour les multiculturalistes qui gouvernent depuis trop longtemps -. Pour y parvenir, il devra composer avec un gouvernement qui ne lui ressemble pas entièrement, avec des personnages partisans de la décroissance, avec des campagnes de calomnie qui seront dirigées spécifiquement contre lui, avec Francfort, avec Bruxelles, avec un Berlusconi vent debout contre un ministère de la Justice en mission « mains propres ». Salvini a ce qu’il faut de malice pour triompher.

[...]

Lire l'article complet dans lincorrect.org


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal