Revue de presse - Peuple de France: Des retraités de plus en plus indignés d’être à ce point maltraités

mercredi 13 juin 2018

Des retraités de plus en plus indignés d’être à ce point maltraités

A l’appel de 9 organisations dont l’Union confédérale des retraités CGT, des dizaines de milliers de retraités vont défiler dans tout le pays demain contre l’amputation de leur pouvoir d’achat depuis le début de cette année via la hausse de la CSG. 

Cette baisse des pensions est d’autant plus injuste que ces dernières sont bloquées depuis des années tandis que la hausse de la CSG sert, entre autre, à alimenter l’UNEDIC alors que les retraités, de par leur statut de pensionnés, ne peuvent avoir droit au chômage


Depuis l’entrée en vigueur de cette hausse de la CSG,  chacun peut se rendre compte que la ponction de + 1,7%  appliquée à la pension brute, se traduit par une baisse de 1,83% sur la pension nette. Quiconque percevait 1.500€ net avant la hausse pouvait penser que sa pension allait diminuer de 25,50€ par mois et de 306€ sur l’année. Au final, la baisse est  de 27,45€ par mois et de 329,40 euros sur l’année. C’est la baguette de pain que Macron enlève chaque jour de la bouche du modeste retraité.

Des veufs et surtout des veuves qui  touchaient moins de 1.200€ par mois, mais percevaient en plus une pension de réversion de leur défunt conjoint, se retrouvent taxés sur la totalité de leurs revenus par ce prélèvement. Le nouveau président des riches pille les retraités afin de concéder une petite augmentation du salaire net aux actifs, sans que cela ne coûte un centime aux employeurs. Mais, en supprimant la cotisation maladie et la cotisation chômage qui étaient à la charge du salarié, on augmente si faiblement le salaire net que même les bénéficiaires sont mécontents du résultat. Car ils subissent aussi la hausse de la CSG. Parallèlement, la hausse du prix du pétrole brut comme celle des taxe sur les carburants en France depuis le début de l’année ont déjà annulé le mini hausse du pouvoir d’achat des actifs que Macron a fait payer par les retraités en choisissant de ne rien demander aux patrons de LVMH, de Carrefour, de Renault, de Peugeot-Citroën, de Dassault, du Crédit Agricole ou de BNP Paribas.

Partout où ils osent encore aller au contact de la population dans leur circonscription, les députés de La République En Marche constatent que cette hausse de la CSG a profondément mécontenté les gens qui ont voté pour eux.  Voilà pourquoi les retraités ont de bonnes raisons de manifester le 14 juin. 

[...]

En savoir plus sur humanite.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal