Peuple de France: Emmanuel Macron, vous déshonorez la France par ces incontinences de langage qui couronnent votre difficulté d'agir

Alerte info

Flash info : Flash info

vendredi 8 juin 2018

Emmanuel Macron, vous déshonorez la France par ces incontinences de langage qui couronnent votre difficulté d'agir

Vous venez de confirmer votre aptitude à l’incontinence langagière dans vos échanges récents avec les étudiants de l’Université George Washington.

Nous vous reprochons déjà de vous comporter en « pinocchio » de la politique et de négliger sciemment ou inconsciemment les problèmes du pays afin de masquer votre incapacité
ou votre peur de faire ce qu’il faut pour redresser la France mais vous aimez apparemment vous laisser aller de façon récurrente à certaines turpitudes intellectuelles nuisibles à la réputation du pays, qu’on ne saurait hélas, confondre avec de quelconques manœuvres machiavéliennes qui auraient pour but de le rendre plus grand.

Vous venez de confirmer votre aptitude à l’incontinence langagière dans vos échanges récents avec les étudiants de l’Université George Washington en évoquant de façon parfaitement incongrue « le vieil antisémitisme français » alors que le sujet était « l’antisémitisme islamiste » rebaptisé pudiquement « le nouvel antisémitisme » qui n’a guère eu la faveur de votre attention ni de votre verbe ! Pourquoi ? 

Avez-vous eu peur de « stigmatiser » certains pays avec lesquels vous êtes naturellement en relation diplomatique et avec lesquels la politique de la France doit être redéfinie ou recadrée ? Stigmatiser une partie de la population française, la population musulmane qui vous apporte nombre d’électeurs desquels vous avez peur d’exiger les efforts indispensables d’intégration et d’assimilation à la nation et à la République, préférant les abandonner aux mains des meneurs ou voyous-chefs qui créent et entretiennent la chienlit dans nos banlieues ? 

Ou est-ce seulement de votre part, ce qui ne serait pas moins grave, une inconscience absolue des risques majeurs pour l’ordre public créés en France et dans le reste de l’Europe par une immigration non maîtrisée et des pratiques islamiques non cadrées qui virent à l’entrisme islamiste et de là, au jihadisme violent ? 

Savez-vous Monsieur le Président que l’islam lors qu’il dérive, ne s’arrête que lorsqu’on l’arrête et que pour l’arrêter, il faut avoir recours à la force policière ou militaire et à une sévérité judiciaire exemplaire jusqu’à la reconquête finale des quartiers perdus ? 

Imposer ensuite un cadrage strict des comportements liés à l’immigration et à l’islam en même temps qu’on rétablira l’autorité de l’Etat, éliminera la délinquance et engagera un processus global de re-développement local économique, social et surtout éducatif et culturel dans le sens de l’intégration et de la « francisation » des populations concernées, enfants mais aussi parents et leurs associations de toute nature.

Ces propos incongrus ajoutés à ces silences pesants à propos des racines d’une barbarie qui ne saurait être tue par un Président de la République Française, nous ramènent à des propos tout aussi malvenus qu’Emmanuel Macron a tenus en Algérie alors qu’il était candidat à la Présidentielle. Il s’était alors répandu sur les prétendus « crimes de la colonisation en Algérie » évoquant même des « crimes contre l’humanité » !!! Pourquoi là encore ces étranges propos qu’on ne saurait tolérer dans la bouche d’un homme politique qui prétendait alors parler un jour au nom de la France ? Clientélisme électoral certainement !

(...)

On ne peut donc que regretter votre imprudence à ces deux occasions qui touchent des points névralgiques autour desquels s’est construite notre civilisation française et du même coup la civilisation européenne et avec lesquels on ne saurait jouer sauf à laisser croire à une irresponsabilité criminelle de votre part ou à un dysfonctionnement grave de la pensée !

[...]

En savoir plus sur bienpensance-penserfaux.eu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.