Revue de presse - Peuple de France: LIBERTÉ CHÉRIE, QUE DEVIENS-TU SOUS MACRON ?

mardi 19 juin 2018

LIBERTÉ CHÉRIE, QUE DEVIENS-TU SOUS MACRON ?

Une loi qui nous conduit tout droit vers la réélection de Macron et vers une dictature soft.

Il semblerait que rien ne va plus en Macronie. La liberté de la presse, si chère à l’évangile révolutionnaire des droits de l’homme, lesquels ont allègrement bafoué les droits de Dieu, vient d’en prendre un coup. Ou plutôt, sa mise à mal s’accélère.


Si le pouvoir tient au chaud, grâce à de stupéfiantes subventions, la presse dite mainstream, sans oublier la nuisance de publicités de plus en plus envahissantes, il va essayer par tous les moyens de limiter la liberté de penser autrement. Face à la pensée officielle, au politiquement correct, à tous ces journalistes qui prennent ouvertement parti pour l’immigration massive – parlant, par exemple, des clandestins de l’Aquarius comme de naufragés, ce qu’ils n’ont jamais été -, face à ce bourrage continu de nos crânes, il y a tous les médias alternatifs, des médias sans moyens, et que la grande presse désigne, avec dédain et par paresse intellectuelle « fachosphère ».

Aujourd’hui, c’est le quotidien Présent qui, après trente ans de bons et loyaux services à la défense de la catholicité, de la droite et des valeurs chrétiennes, risque de mettre la clef sous la porte. Jean Raspail, abonné de la première heure, vient de lancer un cri d’alerte. C’est, depuis vendredi dernier, la chaîne TV Libertés de notre ami Martial Bild (un site d' »extrême droite », soulignait Paris Normandie) qui vient de se voir, sans préavis, retirer quatre années d’archives et sa diffusion quotidienne par YouTube. À la demande de qui ? La question est posée.

La loi que l’Assemblée macronienne est en train de concocter sous la férule du ministre de la Culture est la loi de tous les dangers, de toutes les craintes. Macron veut absolument revoir la loi sur la liberté de la presse votée par le Parlement le 28 juillet 1881. Cette loi était parfaitement adaptée à la situation actuelle. Il suffisait d’y ajouter l’expression de « presse numérique » et le tour était joué. Mais non, Mme Nyssen souhaite que les chaînes de Radio France « chang[ent] la mentalité des Français ». Autrement dit, elle veut nous rééduquer. Ce n’est plus « Radio Kremlin », c’est Radio-Paris revu et corrigé par le jupitérisme.

Cette loi sur les « fake news », ces fausses nouvelles pourtant diffusées très allègrement par nos médias mainstream, n’a qu’un seul but : réduire au minimum l’influence des réseaux sociaux. Une loi qui nous conduit tout droit vers la réélection de Macron et vers une dictature soft.

Floris de Bonneville pour bvoltaire.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal