Revue de presse - Peuple de France: Espagne : Des étudiants chassés de leurs logements pour faire de la place aux migrants de l’Aquarius

mardi 19 juin 2018

Espagne : Des étudiants chassés de leurs logements pour faire de la place aux migrants de l’Aquarius

Plusieurs étudiants de la résidence étudiante locale sont maintenant forcés de quitter leur logement malgré le paiement de leurs frais d'hébergement afin que les migrants, arrivant de Libye, puissent être logés, selon le quotidien en ligne Actualidad Valdepeñas.

Des centaines d'immigrants arrivent de l'Aquarius, accostés hier après-midi à Alicante, où leurs enfants, âgés entre 12 et 17 ans seront sous la garde des travailleurs sociaux.

Plusieurs étudiants de la résidence étudiante locale sont maintenant forcés de quitter leur logement malgré le paiement de leurs frais d'hébergement afin que les migrants, arrivant de Libye, puissent être logés, selon le quotidien en ligne Actualidad Valdepeñas.

Rubén, un jeune étudiant en langue allemande à Alicante, qui envisage de vivre et de travailler en Allemagne dans son avenir, a payé 750 € par mois pour sa chambre, a été contraint de partir avec d'autres étudiants qui y sont logés.

Sa mère a déclaré que son fils avait dû quitter la résidence pour faire de la place aux migrants de l'Aquarius: «Ils nous ont dit qu'ils ne peuvent pas restés là parce que les migrants viennent avec de nombreuses maladies, donc c'est un problème sanitaire ».

"C'est comme si nous résolvions un problème en causant d'autres, et c'est un gros problème parce qu'à l'heure actuelle il n'y a nulle part à Alicante pour que mon fils puisse vivre et continue ses études. Nous allons y aller pour voir si nous pouvons trouver quelque chose, mais ce sera très difficile puisque tout est déjà réservé pour les mois d'été », explique-t-elle.

La mère de Rubén ne croit pas que cela puisse être dû à un «problème de santé», sans quoi les autorités locales ne logeraient certainement pas des centaines de migrants malades au centre d'une ville touristique animée comme Alicante.

Samedi 16 juin, les autorités ont annoncé que Rubén et ses collègues n'avaient que 24 heures pour récupérer leurs biens et quitter la résidence.



Source Source2 Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal