Peuple de France: Dinan. Des dealers empoisonnent la vie des habitants de la cité Saint-Charles

Alerte info

Flash info : Flash info

jeudi 14 juin 2018

Dinan. Des dealers empoisonnent la vie des habitants de la cité Saint-Charles

Depuis plus d’une semaine, des dealers empoisonnent la vie des habitants de la cité Saint-Charles à Dinan.

Installés au pied d’un immeuble, ils se livrent plusieurs jours à un trafic sans interruption, en journée et jusque tard dans la nuit, selon nos informations. Des guetteurs sont postés aux entrées de la cité, et les riverains sont épiés dans leurs réactions et dans leurs faits et gestes.
Des jeunes qui semblent mineurs, des moins jeunes plus agressifs, « de toutes les couleurs » nous dit-on, « avec quelques blacks qui semblent mener les troupes ».

Dans un quartier aussi calme et tranquille, cela ne passe pas. Et les riverains de se demander pourquoi la brigade de gendarmerie n’intervient pas pour mettre fin à ce trafic de drogue en plein jour, à la vue et au su de tout le monde.

Contactée, la Gendarmerie de Dinan nous dit bien être au courant. « Je ne peux rien vous dire d’autre » nous dit-on au téléphone. Du côté de la mairie et de la police municipale, tout est fait pour ne pas trop ébruiter la question, épineuse.

En mars 2018 déjà, un habitant de Dinan avait été interpellé. La gendarmerie avait retrouvé chez lui 190 grammes d’héroïne, 193 cachets d’ecstasy, 11 grammes de cocaïne et 52 grammes de résine de cannabis. Il avait été placé en détention provisoire.



Dans une interview publiée par un quotidien local durant le premier trimestre 2018, Christine Le Crom, procureur de Saint-Malo, expliquait que « même si la délinquance est maîtrisée sur l’arrondissement de Dinan, avec un nombre total de faits en baisse en 2017, les cambriolages sont en hausse », mais aussi, concernant la drogue, « que la résine et l’herbe de cannabis restent les produits les plus répandus, la cocaïne n’est plus réservée à quelques-uns comme auparavant, et l’héroïne n’est pas absente de Dinan.»

De belles déclarations donc, qui ne sont pas partagées par les habitants de la cité Saint-Charles, qui attendent de l’Etat qu’il garantisse leur droit constitutionnel à la sécurité en chassant les dealers qui font régner la terreur.

Source: breizh-info.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.