Revue de presse - Peuple de France: La fermeture d'une école musulmane validée par le Conseil constitutionnel

Recherche sur le web

vendredi 1 juin 2018

La fermeture d'une école musulmane validée par le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a déclaré conforme à la Constitution l'article remis en question par l'ancien directeur de l'école, confirmant sa fermeture. 


Le Conseil constitutionnel a validé vendredi le texte de loi par lequel la justice a ordonné la fermeture d'une école musulmane hors contrat de Toulouse et condamné son directeur pour "enseignement non conforme".


Le cas de l'école Al-Badr avait été cité en exemple au Parlement lors des débats sur la proposition de loi qui a renforcé en avril l'encadrement des écoles libres hors contrat pour prévenir, notamment, les risques de radicalisation. Le 15 décembre 2016, le tribunal correctionnel de Toulouse avait ordonné la fermeture de l'école Al-Badr pour enseignement "non conforme" et condamné son directeur à quatre mois de prison avec sursis et à une interdiction de diriger un établissement d'éducation.

Le directeur de l'école Al-Badr, l'imam Abdelfatthah Rahhaoui, réputé pour son conservatisme, dirigeait l'établissement depuis 2013.

[...]

En savoir plus sur europe1.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi