Revue de presse - Peuple de France: 25000 EUROS POUR « L’INTÉGRATION CITOYENNE DES FEMMES ISSUES DE L’IMMIGRATION SUBSAHARIENNE »

Recherche sur le web

samedi 9 juin 2018

25000 EUROS POUR « L’INTÉGRATION CITOYENNE DES FEMMES ISSUES DE L’IMMIGRATION SUBSAHARIENNE »

MALGRÉ LA CRISE ET LES APPELS À L’AUSTÉRITÉ, LA RÉPUBLIQUE RESTE GÉNÉREUSE AVEC L’ARGENT PUBLIC, EN TOUT CAS POUR CERTAINES POPULATIONS. AINSI, LE COMMISSARIAT GÉNÉRAL À L’ÉGALITÉ DES TERRITOIRES A OCTROYÉ 25 000 EUROS POUR « RENFORCER LES CAPACITÉS D’AGIR DES ASSOCIATIONS DE FEMMES POUR L’ACCÈS AUX DROITS ET À LA COHÉSION SOCIALE DANS LES TERRITOIRES POLITIQUE DE LA VILLE ».

Cette novlangue administrative charabiaesque est quelque peu explicitée un peu plus loin dans le texte de la convention proposée par le CGET au Groupe de Recherche et de Réalisation pour le Développement Rural dans le Tiers Monde.
Il s’agit en fait de la « mise en place d’une action nationale de renforcement des capacités à agir des organisations citoyennes de femmes issues de l’immigration subsaharienne habitant les quartiers prioritaires de la politique de la ville (Lille, Roubais, Grigny, Rouen, Paris, Montreuil…).

Pour ce faire, plusieurs axes assez nébuleux sont envisagés :

  1. Accueil et orientation des collectifs ou associations de proximité en mettant en place un accompagnement individualisé et adapté et en mettant en relation avec les partenaires locaux,
  2. accompagnement pour aider à définir les objectifs de l’action locale et les moyens à mettre en oeuvre, appui méthodologique pour l’élaboration d’outils,
  3. Formation à la vie associative, gestion administrative et financière, connaissance des principes du partenariat
  4. Renforcement des compétences pour la mise en place d’action/forum, de lieux d’échanges et d’expression, de participation citoyenne,
  5. Mise en réseau et mutualisation d’expérience sur les différents territoires.

A l’heure des coupes budgétaires, de la baisse des APL et des régressions sociales en tous genre, les contribuables français seront heureux d’apprendre qu’il reste malgré tout toujours de l’argent pour financer des projets prioritaires.

Source: parisvox.info

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi