Revue de presse - Peuple de France: Yvelines : ouverture d’un centre de formation pour migrants

Recherche sur le web

mardi 1 mai 2018

Yvelines : ouverture d’un centre de formation pour migrants

Après l’accueil, l’hébergement, le couvert, les soins médicaux, l’aide administrative, voici la formation… En effet, dès le mois de juin, près de 300 migrants auront accès à un centre de formation à Jouy-en-Josas (78) sur l’ancien site de l’université Thales. Ils pourront y apprendre le français et bénéficier d’un «  soutien à l’intégration  », cornaqués par Emmaüs.

Ce sont ainsi 8800 mètres carrés, dans un parc ombragé, qui sont mis à la disposition des migrants pour une durée minimale de 9 ans.


Les migrants y bénéficieront de six mois de formation au Français et d’un « accompagnement social, professionnel et juridique pouvant faciliter leur intégration ». Le tout évidemment financé par l’argent public.

A parti du mois de juin, 300 premiers arrivants devraient y être logés et commencer à y suivre des cours, encadrés par 35 salariés de l’association Emmaüs. Les enseignements seront assurés par des organismes de formation.

Ce projet suscite une certain inquiétude chez les riverains et une forte opposition du Front National local qui demande l’organisation d’un « référendum » sur le sujet.

Par la voix de Mathilde Androuët, sa déléguée départementale des Yvelines, le FN demande en effet un « référendum local sur la venue de 5 400 clandestins sur 9 ans dans la commune de Jouy-en-Josas ».

Source: parisvox.info

4 commentaires:

  1. Non au igrants nos impots et nos droits finances les migrants.

    RépondreSupprimer
  2. M E MACRON doit démissionner

    RépondreSupprimer
  3. Le contrôle thermique et une arnaque de l'état et de l'industrie automobiles.

    RépondreSupprimer
  4. l'afrique est assez grande pour eux , ils ont déjà envahie tout l'amérique nord et sud , les caraibes et autres iles , avec l'europe aujourd'hui ils convoitent l'occident.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi