Revue de presse - Peuple de France: Un sénateur En Marche et sa femme condamnés à 3 mois de prison pour abus de confiance

Recherche sur le web

jeudi 3 mai 2018

Un sénateur En Marche et sa femme condamnés à 3 mois de prison pour abus de confiance

La justice a donc tranché. Robert Navarro, sénateur de La République en Marche et ex-secrétaire départemental du Parti socialiste dans l’Hérault, a été condamné en appel ce mercredi à trois mois de prison avec sursis pour abus de confiance. Une condamnation qui vaut également pour sa femme Dominique.

Le sénateur de l’Hérault qui confondait son compte bancaire et celui de la fédération socialiste…

85 700 euros, c’est la somme qu’auraient détournée Robert Navarro et son épouse entre 2004 et 2010. Cet argent provenant de la fédération héraultaise du Parti socialiste, dont Navarro était le secrétaire départemental, aurait servi à payer des voyages au couple en Europe de l’Est et au Maroc.

En 2010, Robert Navarro prend fait et cause pour Georges Frêche et rejoint sa liste pour les élections régionales, une liste dissidente qui fait enrager les instances nationales du Parti socialiste. A l’instar de Frêche, Robert Navarro est alors exclu du parti et la fédération de l’Hérault est mise sous tutelle par Martine Aubry.

C’est lors de cette reprise en mains de la fédération par les socialistes que les militants vont se rendre compte des malversations financières de Robert Navarro et de sa femme (chargée de mission et attachée parlementaire).

Après une condamnation en première instance, le couple avait fait appel mais en mars dernier, le parquet a requis la confirmation de la condamnation, à savoir trois mois de prison avec sursis, trois ans d’inéligibilité et 30 000 € d’amende chacun. Condamnation qui est désormais effective même s’il est probable que le couple décide d’aller en cassation. L’avocat de la partie civile est, quant à lui, convaincu que Robert Navarro et son épouse vont chercher à « gagner du temps. Le temps politique et le temps judiciaire ne sont pas les mêmes mais la justice a tranché aujourd’hui ».

Réélu sénateur sous l’étiquette « divers gauche » en 2014, Robert Navarro a depuis rejoint La République En Marche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi