Revue de presse - Peuple de France: "Restons chez nous, travaillons chez nous": Un rappeur sénégalais appelle les siens à rester en Afrique

dimanche 13 mai 2018

"Restons chez nous, travaillons chez nous": Un rappeur sénégalais appelle les siens à rester en Afrique

Le rappeur sénégalais Malal Almamy Talla, alias « Fou Malade », souhaiterait voir l’Afrique grandir. Pour cela, il estime que les Africains doivent travailler sur place, et non émigrer vers l’Occident. 

« Un Africain qui quitte l’Afrique qui aller s’installer en Europe et y travailler, il est appelé ‘immigré’. Un Européen ou un Américain qui vient ici pour gagner de l’argent, il est appelé ‘expatrié’« , fait-il valoir de prime abord.


Et de mettre en lumière une injustice : 

« Si on revient sur l’histoire, il y a 400 ans, les Hollandais, les Espagnols et les Portugais sont entrés en Afrique avec des caravelles, clandestinement. Il n’y a pas eu d’autorisation. Nous, on nous impose le visa » .

Alors quel message veut-il porter auprès des jeunes Africains ? 

« Le message pour nos jeunes, c’est de dire ‘restons chez nous, travaillons chez nous’. Nous pensons qu’aujourd’hui, on doit se battre ici pour exiger de ceux qui nous dirigent une bonne gestion », explique-t-il. « On ne nous a jamais montré à la télé la France des clochards, la France des difficultés, la France où les jeunes ne travaillent pas. Quand tu regardes les médias, c’est l’El Dorado qu’on nous présente, on nous fait rêver« , assure-t-il. Selon lui, ce sera bel et bien aux Africains de développer leur continent et leur économie.

Les thématiques chères au rappeurs ce sont les sirènes de l’Europe. Dissuader les Sénégalais de répondre à la tentation de l’immigration clandestine, c’est le but du titre Delouissi qui signifie « revenir » en wolof.


 « Le rap en général ce n’est pas l’Eldorado, si tu dois dépenser 3,5 ou 4 millions pour te trouver des papiers pour aller en Europe… Moi si j’ai un ou deux millions, je vais acheter des vaches, je vais acheter un petit terrain pour cultiver et je serai beaucoup plus riche que celui qui a fait là-bas dix ans », raconte Niagass.

Source: breizh-info.com

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi