Revue de presse - Peuple de France: Il menace « d’égorger » les employées du centre d’action social s'il n'obtient pas un appartement

mercredi 9 mai 2018

Il menace « d’égorger » les employées du centre d’action social s'il n'obtient pas un appartement

Confronté à une série d’événements tragiques, ce délinquant récidiviste a terrorisé deux employées du centre d’action social.

Dans le contexte de terreur qui touche la France et particulièrement aux Mureaux, où travaillait le commandant Jean-Baptiste Salvaing, victime de l’attentat de Magnanville en 2016, il est des mots qui font tellement peur qu’ils vous font perdre le sommeil.
Un homme de 31 ans a été condamné, lundi par le tribunal correctionnel de Versailles, à une peine de six mois de prison ferme pour menace de mort et apologie du terrorisme.

L’affaire date du 26 mars dernier lorsque Bengali se rend au centre d’action social des Mureaux pour quémander un logement.

Bengali a laissé son studio à ses frères et dort dans sa voiture depuis une semaine lorsqu’il pousse la porte du CCAS. Il rencontre une première puis une seconde assistante administrative qui lui signifient qu’il ne pourra pas obtenir d’appartement. Et très calmement, il assène : 

« La France est un pays de chiens. Les terroristes ont raison. Je vais les égorger un à un jusqu’à obtenir un appartement ».

[...]

En savoir plus sur leparisien.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal