Revue de presse - Peuple de France: Hongrie. Viktor Orban veut construire « une démocratie chrétienne » et annonce un renforcement des lois contre l'immigration

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

vendredi 4 mai 2018

Hongrie. Viktor Orban veut construire « une démocratie chrétienne » et annonce un renforcement des lois contre l'immigration


Viktor Orban
Le Premier ministre hongrois annonce vendredi un renforcement des lois contre l'immigration. Il souhaite « ne pas livrer le pays aux étrangers », déclare-t-il en souhaitant défendre les racines chrétiennes de son pays.

Le Premier ministre Viktor Orban a annoncé vendredi que son nouveau gouvernement allait rendre plus restrictive la législation de la Hongrie en matière d’immigration.


« Nous construisons une démocratie chrétienne », a-t-il déclaré dans une intervention sur la radio publique hongroise.

« Nous défendrons la culture chrétienne et nous ne livrerons pas le pays aux étrangers », a-t-il ajouté reprenant les thèmes de sa campagne électorale qui a connu un important écho notamment dans les zones rurales.

Viktor Orban avait tenté de réformer la loi fondamentale hongroise en 2016 en passant par la voie parlementaire mais avait échoué car il ne disposait pas de la majorité qualifiée nécessaire.

Le texte interdisait l’installation en Hongrie de toute population étrangère non européenne et excluait l’application de règles européennes de nature à remettre en cause l’intégrité territoriale du pays ou la composition ethnique de la population.

« Je me sens obligé de mettre en œuvre cet amendement constitutionnel », a affirmé Orban.

Il a également annoncé qu’il entendait adopter un texte sur les organisations non-gouvernementales étrangères, comme celle du milliardaire d’origine hongroise George Soros qu’il accuse de s’ingérer dans les affaires politiques intérieures et de favoriser l’immigration.

« George Soros dispose d’une armée des ombres travaillant en Hongrie. Nous voulons la démasquer. Nous voulons démontrer que les migrations ne sont pas une question de droits de l’homme mais une question de sécurité nationale », a-t-il encore dit.

[...]

En savoir plus sur ouest-france.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi