Revue de presse - Peuple de France: Grenoble : des policiers municipaux en patrouille sommés de quitter les lieux par des jeunes armés

lundi 28 mai 2018

Grenoble : des policiers municipaux en patrouille sommés de quitter les lieux par des jeunes armés

Vendredi dernier, des policiers municipaux de Saint-Martin-d’Hères, dans la banlieue de Grenoble, qui patrouillaient devant un immeuble connu pour abriter un point de vente de drogue, ont été sommés de quitter les lieux par des jeunes présents devant le bâtiment, rapporte sur son blog que je vous encourage vivement à suivre, le SNPM (Syndicat national des Policiers municipaux).

Selon les témoignages des policiers, un des voyous a exhibé une arme de poing et, sans pour autant la pointer en direction de la voiture des policiers municipaux, a demandé à un autre jeune homme s’il devait tirer sur le véhicule.
Et les hypocrites journalistes qui continuent à nier l’existence des zones de non droit.

Menacés, les policiers municipaux ont immédiatement quitté les lieux. Le compte rend ne dit pas si eux étaient armés.

Un jeune de 25 ans a été interpellé quelques heures plus tard à Grenoble. Pour rien.

Il a expliqué s’être trouvé au pied de l’immeuble quand les policiers municipaux sont passés mais ne pas avoir tenu d’arme. Evidemment. Et aucune arme n’a été retrouvée sur place : on imagine mal que les racailles les laissent dans les cages d’escalier…

Samedi matin, le voyou Grenoblois a été laissé libre. Oui, vous lisez bien. Il a menacé des policiers avec une arme, mais il est libre. Comment voulez-vous après cela qu’il respecte les institutions, qu’il respecte la police ou la société ! Il doit bien rigoler au contraire, et se dire que décidément, il fait bon être un voyou en France. D’ailleurs il devrait faire l’objet d’une expertise psychiatrique. On imagine la suite…

© Christian Larnet pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal