Revue de presse - Peuple de France: Essonne : Faute d’effectifs, les BAC du département doivent se regrouper pour pouvoir patrouiller

jeudi 10 mai 2018

Essonne : Faute d’effectifs, les BAC du département doivent se regrouper pour pouvoir patrouiller

Trois commissariats de l’Essonne doivent mutualiser leur personnels en fonction en Brigade Anticriminalité (BAC) pour pouvoir travailler…


Dans une note interne diffusée aux services fin avril, le Directeur Départemental de la Sécurité Publique (DDSP) de l’Essonne a demandé aux chefs de service de trois commissariats du Val d’Yerres – Val de Seine, de mutualiser leurs BAC.

130 000 habitants… 2 patrouilles anticriminalité


Les jours où les effectifs ne seront pas suffisants, ils devront se regrouper pour former au moins deux patrouilles… pour un vaste secteur comportant 130 000 habitants. En effet, les directives nationales sont claires : trois fonctionnaires doivent être présents pour former une patrouille. Si tel n’était pas le cas, un véhicule ne pourrait pas être équipé.


D’après nos informations, de nombreux cas similaires de mutualisation de services, faute de moyens humains, ont cours sur tout le territoire national.

Des policiers en civil dans une voiture… marquée « POLICE »


Selon Le Parisien qui rapporte l’anecdote, le manque d’effectifs chronique s’accompagne d’un manque de matériel. Par exemple, une patrouille de la BAC de Montgeron doit utiliser… une voiture sérigraphiée car leurs trois voitures banalisées sont en panne. Alors que le but même d’une BAC est de se fondre dans le décor… Exercice difficile, qui pourrait mettre à rude épreuve la bonne volonté des policiers.

Source: actu17.fr

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi