Revue de presse - Peuple de France: Dominique. de Villepin: « Macron est un accident de l’histoire ».

jeudi 24 mai 2018

Dominique. de Villepin: « Macron est un accident de l’histoire ».

Une fois n’est pas coutume, Dominique de Villepin retrouve le souffle qu’il avait eu lors de son fameux discours à l’ONU en 2003 par lequel au nom de la France il avait envoyé paître les USA qui demandaient l’appui de la France pour attaquer l’Irak, en toute diplomatie. 

Et c’est ici encore en diplomate qu’il s’exprime. Il s’exprime donc toujours en deux temps sur les sujets: d’abord en faisant consensus, ensuite il met un bémol. C’est donc le bémol qui est intéressant. Exemple: ainsi dit-il, « il faut que l’Europe s’unisse ». Puis on comprend une union élargie avec la Russie contre les USA.


A propos de la victoire des souveraino-identitaires italiens, il estime que  « L’élection d’Emmanuel Macron est un accident en Europe face aux politiques nationales qui se développent partout. »  « les italiens ne veulent pas être pauvres dans leur pays et ils ne veulent pas non plus être étrangers dans leur pays. » « Les Italiens ont fait un choix souverain ».  Il faut leur laisser leur chance de réussir et surtout « garder un lien fort avec les Italiens ». Etc. le réveil des nations est un mouvement de fond de tous les pays d’Europe, auquel, suggère-t-il, l’Europe n’échappera pas à moins d’en tenir compte et de se réformer. 

Pour l’ancien ministre des Affaires étrangères de Jacques Chirac, le dernier qui ait affirmé de façon cinglante la souveraineté de la France à la face du monde et des Américains , il faut que la France avec les membres de l’UE ainsi que la Russie et la Chine, renvoie les Américains en Amérique en leur tenant la dragée haute, ce dont ils ont les moyens. Les moyens qu’il expose sont très intéressants!

A cet effet il déplore la prestation de Macron à Washington face à Trump « en termes retenus », ainsi qu’il le dit [mais je constate que ce passage a été supprimé de la vidéo ndlr]. Et il développe des séries de mesures « faciles » par lesquelles, avec un peu de courage, le rééquilibrage des forces sur la scène internationale peut être rétabli en faveur de la France notamment, face à la politique insultante des USA , « puissance descendante » qui jamais n’a manifesté une telle arrogance: en Israël, en Iran, en traitant ses alliés comme des valets ou même comme des ennemis.

Cela notamment à propos du rejet de l’accord sur le nucléaire iranien. Selon lui, « on ne peut plus se considérer comme alliés et amis des États-unis« , jamais les USA n’ont autant fait courir de risques au monde d’une guerre générale qu’actuellement, il faut les stopper, les États-unis voient rouge car la puissance du dollar est menacée et leur hégémonie aussi. Il est outré par la façon dont les autorités françaises ont laissé mettre par les USA une amende de 9 milliards de dollars à la BNP pour avoir bravé les USA en Iran, « personne n’a bougé! ». Il explique comment il faut désormais bouger, avec juste un peu de courage, cela est possible. etc. « La France doit retrouver son indépendance, doit retrouver son influence ».

Pour lui, la Russie qui est une puissance européenne doit être un partenaire privilégié pour rééquilibrer la balance des forces dans le monde et pour que les pays d’Europe retrouvent leur liberté face aux USA. Pour lui, la rupture d’un traité international des USA est le prétexte idéal pour que l’Europe sorte des griffes de l’Amérique. Il brocarde le bombardement de la Syrie par Macron. Etc. 

En Ukraine il rappelle qu’il faut « rassurer » les Russes, [sur leurs frontières ndlr]. En Syrie, il a « émis les plus grandes réserves sur cette intervention » [le bombardement de Macron ndlr]

Il semble que l’ancien ministre ait retrouvé le souffle des grands moments.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal