Revue de presse - Peuple de France: Comptes de campagne : plus de 200.000 euros de "gestes commerciaux" pour Macron

dimanche 6 mai 2018

Comptes de campagne : plus de 200.000 euros de "gestes commerciaux" pour Macron

De nouvelles informations rapportées par "L'Obs" révèlent qu'Emmanuel Macron a bénéficié de ristournes importantes émanant de plusieurs sociétés lors de la campagne présidentielle. Ces traitements de faveur n'ont pas été accordés à d'autres candidats. L'ancien dirigeant d'une entreprise concernée, Eurydice, est aujourd'hui en poste à l'Elysée.

Les nouvelles révélations de L'Obs épaississent les doutes concernant les comptes du vainqueur de la présidentielle. Le 27 avril dernier, Mediapart rapportait que l'entreprise d'événementiel GL Events avait accordé d'importantes ristournes à Emmanuel Macron (et pas à d'autres candidats) durant sa campagne. Ce jeudi 3 mai, L'Obs affirme que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a réclamé des explications à l'équipe d'En Marche concernant "une vingtaine de prestations au total, soit précisément 208.984,33 euros de 'gestes commerciaux' accordés au futur président." GL Events est donc loin d'être la seule boîte à avoir été particulièrement bienveillante envers Emmanuel Macron.

Si l'on se penche sur le détail de ces réductions, c'est le cas de la société Eurydice qui retient le plus l'attention. Pour l'organisation d'un meeting à Arras (Pas-de-Calais), l'entreprise a accordé une ristourne de 12.583 euros à En Marche, pour un coût net final de 73.825 euros. Détail troublant : l'ancien dirigeant d'Eurydice, Arnaud Jolens, qui a démissionné de l'entreprise en janvier 2017, a mis en scène les meetings d'Emmanuel Macron, dont la soirée au Louvre le soir du second tour, le 7 mai 2017. Et depuis juillet 2017, il travaille... à l'Elysée, en tant que "directeur du pôle Images et Evénements" ! Comme quoi, les amitiés avec des patrons dans l'événementiel peuvent rapporter gros. 

Eurydice n'est pas la seule entreprise a avoir accordé des largesses à Emmanuel Macron. L'Obs égrène les exemples : M'Vision, un prestataire technique chargé de la captation vidéo de meetings, a accordé 21.647 euros de remise pour le meeting à Bercy du 17 avril 2017, soit près de 30% de réduction. Self Contact, une société de démarchage téléphonique, a généreusement consenti à un geste commercial de 24% (76.800 euros en moins), pour plus de 6 millions d'appels téléphoniques avant le premier tour. La société Jaulin, quant à elle, a facturé 11.400 euros, une ristourne d'environ 40%. Cette même entreprise a participé à l'organisation du rassemblement du Trocadéro de François Fillon, qui a eu lieu le 5 mars dernier : aucune réduction n'apparaît cette fois-ci dans la facture. 

[...]

En savoir plus sur .marianne.net

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi