Revue de presse - Peuple de France: Salem Ben Ammar: "Des citoyens anonymes sauvent tous les jours leurs semblables humains mais on n’en parle jamais"

mardi 29 mai 2018

Salem Ben Ammar: "Des citoyens anonymes sauvent tous les jours leurs semblables humains mais on n’en parle jamais"

Je suis le premier à me réjouir de l’acte héroïque de jeune migrant illégal malien Gassama Mamoudou, devenu héros malgré lui et que M.Macron a, pour le remercier fait citoyen français de plein droit, mais il n’est ni le premier ni le dernier à avoir accompli de tels actes.

C’est à son honneur d’avoir sauvé la vie de ce petit bout de chou de 4 ans, mais il est indécent que les médias en manque de sensationnel en fassent leurs choux gras et les politiques en profitent pour récupérer son geste à des fins peu louables afin de plaider la cause de la migration illégale dont le danger ne va pas se volatiliser comme par enchantement.


On ne va pas pour autant lui ériger un statut à sa gloire et que la patrie lui soit éternellement reconnaissante.

Des dizaines de milliers de citoyens anonymes sauvent tous les jours leurs semblables humains mais on n’en parle jamais.

Est-ce que parce qu’il est clandestin qu’on fait un tel tapage politique et médiatique autour de lui afin de préparer l’opinion publique à une régularisation massive des sans papiers comme le laisse supposer l’empressement de SOS Racisme qui immédiatement demanda à la France de délivrer un titre de séjour, jetant ainsi une ombre sur son geste admirable ? C’est du donnant-donnant avec les organisations droits-de-l’hommisme…

Après l’épisode de migrants djihadistes fossoyeurs-tueurs d’innocents, aujourd’hui débute l’épisode de clandestins sauveurs de vies humaines.

J’espère qu’il n’en sera jamais le cas. Il est certain que Mamoudou, qui va intégrer le corps des Sapeurs de Pompiers de Paris, n’ait pas un seul instant pensé à sa personne et aux risques qu’il faisait encourir à sa propre vie alors qu’il se propulsait tel une fusée vers le 4ème étage . Son intention première est de sauver cet enfant vaille que vaille sans chercher à en tirer la moindre once de gloire personnelle ou toucher les dividendes de son action.Il était là au bon moment et a su répondre présent. Ce qui aurait pu être tragique s’est terminé en conte de fées.

Un dénouement heureux pour tout le monde qui ne doit pas alimenter le fonds de commerce des migrationnistes.

Je dirais tout simplement à Mamoudou bravo pour ton formidable courage et ton don de soi, je salue ta vaillance et ton courage incommensurables et je compte sur toi pour être digne du renvoi de l’ascenseur que vient de te faire la France meurtrie dans sa chair par des jeunes migrants.

© Salem Ben Ammar pour Dreuz.info

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi