Revue de presse - Peuple de France: Benjamin Griveaux assure que le gouvernement se bat pour «l'homme pauvre»

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

lundi 28 mai 2018

Benjamin Griveaux assure que le gouvernement se bat pour «l'homme pauvre»

Après les différentes réformes controversées et les mesures de baisse des aides sociales, Benjamin Griveaux tente de justifier la politique macronienne. Le porte-parole du gouvernement assure qu'il se bat pour la prochaine génération.

La tribune de Benjamin Griveaux, publiée le 26 mai dans Le Parisien, est-elle sincère ? Dans tous les cas, beaucoup l'ont perçue comme une provocation.
Le porte-parole du gouvernement y atteste par exemple : «L'homme pauvre, sans doute, n’a pas voté aux dernières élections mais c’est pour lui que nous nous battons.»

«Nous ne jouons pas la prochaine élection, mais la prochaine génération», ajoute-t-il pour légitimer le cap macronien, celui de ne pas miser sur la «dépense publique» pour «acheter la paix sociale». «Les majorités successives ont saupoudré, subventionné, multiplié les plans et organisé méthodiquement l’aumône républicaine», déclare-t-il notamment. Pour justifier la méthode de l'exécutif, Benjamin Griveaux reprend à son compte une citation du philosophe Confucius : «Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.»

Sur les réseaux sociaux, de nombreux commentateurs ont réagi à la tribune. Thomas Le Cour, conseiller à la mairie de Paris, fait remarquer que si le porte-parole du gouvernement dit se battre pour les «droits de l'homme pauvre», la politique macronienne a fait «cinq milliards de cadeaux fiscaux aux plus riches» et a baissé les APL. «Nous sommes dans l'ère des fake news», ironise encore Thomas Le Cour.

[...]

En savoir plus sur francais.rt.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi