Revue de presse - Peuple de France: Acte de bravoure à L’Aigle. A 10 ans, il sauve une Française de 78 ans de la noyade. Tous les médias s’en fichent

Recherche sur le web

jeudi 31 mai 2018

Acte de bravoure à L’Aigle. A 10 ans, il sauve une Française de 78 ans de la noyade. Tous les médias s’en fichent

Toi l’enfant des provinces, Français réel sans origine apparente ayant accompli un acte de bravoure, tu es relégué aux dernières pages d’un quotidien régional, bien que tu ais sauvé une Française de 78 ans.

Cher Jean-Donatien, du haut de tes 10 ans tu viens d’être témoin et par conséquent tu comprendras l’injustice du monde moderne.
Toi l’enfant des provinces, Français réel sans origine apparente ayant accompli un acte de bravoure, tu es relégué aux dernières pages d’un quotidien régional, bien que tu ais sauvé une Française de 78 ans.

Tu n’iras pas chez le Président de la République, le ministre de l’intérieur ne te félicitera pas, les élus ne feront pas de toi un citoyen de la ville, les médias mettront au placard ton histoire, personne je dis bien personne ne tweetera ton nom avec un hashtag, tu seras un oublié, comme tous ceux qui viennent de ce peuple de France que nos élites mondialisées ont décidé d’assassiner au plus vite.

Tu es de ceux qui sont du mauvais côté du manche, en plus tu as eu l’outrecuidance de sauver de la noyade non pas un enfant de la diversité mais une vieille dame, bien Française, bien de chez nous et ça le pouvoir il aime pas mais alors pas du tout. Mais à quoi pensais-tu ? Franchement.

Dans la France actuelle seule compte l’immigration, les minorités sexuelles, les délinquants, les « racisés » comme on dit, les progressistes, les LGBT, les trans genres se cherchant quelque chose. Porte au moins une jupe, pour t’assimiler au monde moderne, ta normalité ostracise et discrimine tous les dégénérés que l’on essaie de promouvoir.

Par conséquent ton acte est une sorte de blasphème au Dieu de la Macronie, peut-être même un crime puisque les caisses de retraites continueront de verser une pension à cette pauvre dame, et elles comptaient forcément en faire l’économie.

J’use pour ce texte d’un peu d’ironie, histoire de, seulement nous ne sommes pas loin de la situation décrite. D’un côté une idéalisation virant à la folie et à la haine de soi de l’immigration reine de l’autre le bannissement total de l’indigène de France. Je ne veux pas vivre avec cette idéologie au-dessus de moi, elle est mortifère, et c’est à nous je dis bien à nous de la détruire auquel cas, c’est elle qui aura notre peau.

Mike Borowski pour lagauchematuer.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi