Revue de presse - Peuple de France: Violences contre les forces de l'ordre à Notre-Dame-des-Landes: Des peines avec sursis pour les manifestants

Recherche sur le web

mardi 17 avril 2018

Violences contre les forces de l'ordre à Notre-Dame-des-Landes: Des peines avec sursis pour les manifestants

Six hommes étaient devant le tribunal de Nantes, ce lundi après-midi. Ils ont été arrêtés pendant la manifestation en soutien aux occupants de la Zad, samedi dernier à Nantes, pour avoir commis des violences contre les forces de l'ordre.

Six personnes devant le tribunal de Nantes ce lundi après-midi après la manifestation de samedi qui a dégénéré à Nantes, manifestation en soutien aux occupants de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Six hommes de 19 à 54 ans qui devaient être jugés pour des violences contre les forces de l'ordre, notamment des jets de projectiles. Trois ont demandé un délai pour préparer leur défense, les trois autres ont été jugés.

Pour tous, le procureur a demandé la prison - détention provisoire ou une mélange de prison ferme et de prison avec sursis - lors d'une audience forcément particulière, vu le contexte. Le procureur les rappelle d'ailleurs à plusieurs reprises : ces violences, extrêmement graves, et notamment ces jets de projectiles, très nombreux, contre les forces de l'ordre de la part de "gens qui cherchent à détruire", dit-il. Voilà pour le contexte général.  Parce que, le procureur le reconnaît aussi, devant le tribunal, il n'y a qu'un "échantillon, ce ne sont pas les casseurs les plus violents qui sont là". Il évoque 800 activistes parmi 7.000 manifestants. 

Finalement, les trois hommes qui ont accepté d'être jugés sont condamnés à des peines de 5 et 6 mois de prison avec sursis. Ceux qui ont demandé un délai pour se défendre sont placés sous contrôle judiciaire. Ils n'ont pas le droit de venir à Nantes pour l'un, en Loire-Atlantique pour les deux autres, en attendant leur procès. 

[...]

En savoir plus sur francebleu.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi