Revue de presse - Peuple de France: Une ressortissante algérienne «a refusé de serrer la main du secrétaire général de la préfecture par convictions religieuses »

Recherche sur le web

samedi 14 avril 2018

Une ressortissante algérienne «a refusé de serrer la main du secrétaire général de la préfecture par convictions religieuses »

Motivé par des convictions religieuses, le refus d'une femme de serrer la main d'un homme lors de la cérémonie d'accueil dans la nationalité française signe son défaut d'assimilation.


Dans un arrêt de principe du 11 avril 2018 (mentionné aux tables du recueil Lebon), le Conseil d’État prend position sur une pratique qui semble se développer dans le cadre d’une vision rigoriste de la religion musulmane : le refus de serrer la main d’une personne de sexe différent.
En l’espèce, ce refus avait pris place dans le contexte particulier, et surtout très symbolique, de la cérémonie d’accueil dans la nationalité française. Or, pour le Conseil d’État, dans ce cadre, il révèle un défaut d’assimilation et le décret refusant l’acquisition de la nationalité française pour ce motif ne porte pas atteinte à la liberté religieuse.

Motivé par une conviction religieuse, le refus de serrer la main révèle un défaut d’assimilation


Lors de la cérémonie d’accueil organisée à la préfecture de l’Isère, une ressortissante algérienne, qui avait souscrit, en 2015, une déclaration de nationalité à raison de son mariage avec un ressortissant français, « a expressément refusé de serrer la main du secrétaire général de la préfecture ainsi que celle d’un élu d’une commune du département venus l’accueillir ». Elle a, par la suite, « indiqué que ce refus était motivé par ses convictions religieuses ».

Le Premier ministre s’est alors opposé à l’acquisition de la nationalité française par un décret d’avril 2017, au motif que « le comportement de l’intéressée empêchait qu’elle puisse être regardée comme assimilée à la communauté française ».

[...]

En savoir plus sur editions-legislatives.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi