Revue de presse - Peuple de France: Radouane Lakdim: L’intolérable solidarité de quartier de la cité Ozanam

Recherche sur le web

lundi 2 avril 2018

Radouane Lakdim: L’intolérable solidarité de quartier de la cité Ozanam


Eh oui il y en a qui sont solidaires avec un assassin. C'est normal : il s'agit d'un copinage de quartier.


L'envoyé spécial du Parisien s'est rendu à Carcassonne. Dans le quartier de la route dite de Narbonne. Et plus précisément dans la cité Ozanam. C'est là que résidait l'assassin d'Arnaud Beltrame.

Il a vu et entendu des choses. Il a vu des policiers qui bouclaient la cité pour perquisitionner le domicile des parents de Radouane Lakdim. Il a entendu les cris des "jeunes" du quartier qui défiaient la police. Selon le journaliste du Parisien ils manifestaient "leur soutien rageur" à l'assassin.

La routine! Une routine dont on ne parle presque jamais. Pour une raison simple : parce que c'est stigmatisant pour les "jeunes" qui seraient ainsi désignés. On connaît la solidarité nationale.

Quand Mohammed Merah fut tué par le GIGN des dizaines de "jeunes" accompagnèrent sa dépouille au cimetière. Ils étaient solidaires d'un tueur d'enfants. Comme quoi la cité Ozanam est loin d'être une exception…

[...]

En savoir plus sur atlantico.fr

1 commentaire:

  1. ils n'ont qu'a envoyé une assistante sociale et quelques psychiatres? d'ailleurs leurs assassine kamikazé finissent ou dans une chambre capitonné ou en taule ou au trou.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi