Revue de presse - Peuple de France: Notre-Dame des Landes: Zone de guerre sur le territoire français

mercredi 18 avril 2018

Notre-Dame des Landes: Zone de guerre sur le territoire français

Il faut en finir une bonne fois pour toutes avec ces voyous de « zadistes », monsieur le « chef de guerre » Emmanuel Macron.


Notre-Dame des Landes serait un vaudeville s’il n’y avait des dizaines de blessés parmi les forces de l’ordre : « Vous détruisez d’un côté, ils reconstruisent de l’autre.
Vous pénétrez par une porte, ils sortent par la fenêtre et reviennent par l’autre porte » et cela va se poursuivre ainsi jusqu’au dénouement prévisible qu’ils attendent : « Qu’un nouveau Rémi Fraisse se fasse tuer par accident et qu’ils puissent ainsi jouer les martyrs ».

Et dans tout ce cinéma ils sont encouragés par de vieux cons, ex soixante-huitards, qui se souviennent qu’il y a cinquante ans ils ont lancé un petit pavé sur un CRS avant de prendre la fuite !

Déjà les journalistes « zadistes » de « Libération » se manifestent : deux d’entre eux ont été blessés et ils accusent« l’usage inapproprié d’armes susceptibles de blesser gravement les habitants, les manifestants et les journalistes »… pas les CRS ni les gendarmes, bien sûr ! Ceux-là ne comptent pas, peu importe qu’ils soient tués ou blessés, ils sont les « ennemis » !

L’Etat a offert un terrain à ces « voyous » afin qu’ils puissent exploiter une soi-disant agriculture biologique, qu’ils puissent se réaliser pleinement alors qu’ils ne sont que des marginaux par vocation.

Ils se prennent pour des « hippies » mais leurs chants, leurs fleurs, leur musique, ce sont des cocktails Molotov, des barres de fer et de la caillasse.

Ils avaient la possibilité bienveillante de déposer des dossiers pour pouvoir s’implanter, même dans l’illégalité la plus totale, certains l’ont fait et ne posent plus de problèmes. Les autres, la majorité, se refusent de le faire car, en plus du cadeau cadastral, ils ne veulent pas se réveiller le matin et avoir à payer des taxes, des impôts, même ridicules.

Ils ne veulent surtout pas ressembler à ces « idiots » d’agriculteurs qui, en plus de leur labeur quotidien, de travailler la terre, de produire, se font un devoir de participer à la bonne marche de la Nation, comme le font les ouvriers, les employés, les fonctionnaires et, bien entendu, les retraités.

La Nation ils s’en moquent, ils veulent que ce soit elle qui les prenne en charge totalement et gratuitement.

Une suggestion : pourquoi ne pas leur envoyer un millier de migrants maliens, jeunes et forts, qui les aideraient, bénévolement bien sûr, à labourer, ensemencer, exploiter, etc. qui serait à leur service en quelque sorte, des esclaves à domicile que l’on nourrirait d’une poignée de pommes de terre et quelques carottes, qui pourrait « suer le burnous » à leur place ?

Ces voyous ont une chance, celle de vivre en France, dans une Nation qui est devenue un territoire de non-droit pour tous ceux qui respectent les lois et ouvert et offert à tous ceux qui imposent leur force, par la menace, la peur et le couteau. Qui se font entretenir par la société et la violent quotidiennement. Qui bénéficient du laxisme de notre justice et de l’incapacité de nos forces de l’ordre de se faire respecter, par ordre ou par peur des représailles hiérarchiques, médiatiques et politiques.

En Caroline du sud (USA) des détenus se sont révoltés : bilan 7 morts et 17 blessés parmi eux. Ils ne se révolteront plus avant bien longtemps et les détenus des autres prisons ont compris la leçon. Ceux qui ont tiré ne seront pas poursuivis, ils étaient en état de légitime défense.

En France on casse « cagoulés », on agresse, on blesse, on tue, et c’est tout juste si on n’est pas applaudi par cette mouvance d’extrême gauchistes, d’insoumis, de révolutionnaires de salon qui, dès qu’ils en ont l’occasion apportent soutien et financement à tous ceux qui s’emploient à détruire la France, par le discours, l’image, le racisme anti-blancs, la violence, l’anarchie, la radicalisation, tous ceux qui se rassemblent contre les valeurs de la République et de la Démocratie.

Tous ceux qui n’ont qu’un seul objectif : celui de nous « emmerder » quotidiennement, de nous « pourrir » la vie, quand ils ne nous la suppriment pas !

Manuel Gomez pour ripostelaique.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal