Revue de presse - Peuple de France: Quand Nanterre accueillait une conférence contre «l'impérialisme gay» de la «gauche blanche»

dimanche 29 avril 2018

Quand Nanterre accueillait une conférence contre «l'impérialisme gay» de la «gauche blanche»

Lorsque la faculté de Nanterre était bloquée, des militants proches du Parti des indigènes de la République y ont donné une conférence pour dénoncer les travers de «la gauche blanche», notamment son instrumentalisation de la sexualité.

Profitant du mouvement de blocage des facs, des activistes proches du Parti des indigènes de la République (PIR) ont donné des conférences à Tolbiac et à Nanterre pour défendre leur idéologie.


Retranscrite dans son intégralité sur un blog, l'intervention des militants à Nanterre le 23 avril intitulée «Les mouvements sociaux et la question de la race : les angles morts de l’extrême-gauche blanche» révèle leur racialisme assumé et la distinction claire qu'ils font entre «la gauche blanche et le camp politique indigène».

Selon eux, cette séparation renvoie à une «fracture raciale» qui scinde la société, «entre d’un côté la blanchité et de l’autre le statut de l’indigénat». Ainsi, la «gauche blanche», qui s'étendrait de la France insoumise aux communistes et anarchistes, ne se préoccuperait pas des intérêts des non-blancs, à la différence du camp politique indigène.

Retranscrite dans son intégralité sur un blog, l'intervention des militants à Nanterre le 23 avril intitulée «Les mouvements sociaux et la question de la race : les angles morts de l’extrême-gauche blanche» révèle leur racialisme assumé et la distinction claire qu'ils font entre «la gauche blanche et le camp politique indigène».

Selon eux, cette séparation renvoie à une «fracture raciale» qui scinde la société, «entre d’un côté la blanchité et de l’autre le statut de l’indigénat». Ainsi, la «gauche blanche», qui s'étendrait de la France insoumise aux communistes et anarchistes, ne se préoccuperait pas des intérêts des non-blancs, à la différence du camp politique indigène.

[...]

En savoir plus sur /francais.rt.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal