Revue de presse - Peuple de France: "Macron est fini. Je ne crois sérieusement pas à sa réélection en 2022"

vendredi 20 avril 2018

"Macron est fini. Je ne crois sérieusement pas à sa réélection en 2022"

Moins d’un an après son élection à la tête de la France, Macron est au bord du fiasco. 


Dans un contexte politico-social particulier marqué par une grave crise économique, l’arrivée d’une figure jeune, dynamique telle que Macron peut servir à éviter le pire. Toutefois, plusieurs questions se posent encore sur son élection. Macron était-il vraiment l’homme que les Français voulaient voir diriger leur pays ?



« son élection doit beaucoup à un jeu du destin et à l’état des forces politiques ». A y regarder de près, l’ancien chef d’Etat, l’un des plus impopulaires de la Vème République, n’avait pas tout à fait tort.

La réforme du marché du travail français a contribué à mettre fin à sa sacralisation. Très en colère contre cette nouvelle mesure qui donnait plus de pouvoirs aux employeurs, les syndicats s’attaquent à lui.

C’est à partir de ce moment que Macron commence à dévisser dans les sondages. De plus de 65% en mai, il est passé à moins de 45% de soutien en avril 2018. En Février 2018, il chute de 6 points en un mois en raison de l’effet de CSG (contribution sociale généralisée) qui avait suscité une grosse colère des retraités français.

Macron fait face à une contestation sociale qui risque sérieusement de lui coûter un second mandat présidentiel. En effet, à cette date, son premier ministre, Edouard Philippe, annonce en direct à la télévision une mesure qui bouleversera la classe ouvrière : la fin du statut des cheminots.

Une mesure qui provoquera un bras de fer sans précédent entre Macron et les syndicats qui, depuis l’annonce de la fin des statuts, perturbent fortement le trafic sur le réseau ferroviaire.

Aujourd’hui, la grogne populaire a presque atteint son paroxysme. La situation est d’autant plus grave qu’elle s’étend dans les universités. 

Face à cette crise, les analystes politiques les plus pessimistes évoquent une situation semblable à mai 1968.

La situation à laquelle nous assistons tous aujourd’hui m’oblige à me poser la question : Macron tiendra-t-il longtemps ? Je veux bien y croire et lui accorder une chance de finir son premier mandat et d’en briguer un second contre vents et marées. Néanmoins, tout laisse à croire que Macron est fini. Je pense (et ceci n’engage que moi) que l’actuel locataire de l’Elysée est un président par défaut.  Sauf miracle, je ne crois sérieusement pas à sa réélection en 2022.

[...]

En savoir plus sur lecourrier-du-soir.com

6 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord, c'est tout à fait cela, mais en attendant il ara cassé tout le social mis en place depuis des décennies il faut qu'il parte avant la casse totale

    RépondreSupprimer
  2. Je souhaite qu'il parte avant le terme de son mandat,et souhaite aucunement sa réélection

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je souhaite qu'il quitte le pouvoir le plus rapidement possible

      Supprimer
  3. qu'il se barre radicalement , mais nous faudra pas retourner sur des anciens ,qui ont justement amenés cet uluberlu

    RépondreSupprimer
  4. Et mettre qui à sa place? La PME LE pen? La poupée russe marine le pen qui fuit la justice?

    RépondreSupprimer
  5. Je ne vois personne d autre , il faudra le traîner comme un boulet à notre pied encore quelques années, hélas, hélas.....

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal