Revue de presse - Peuple de France: Loi Asile et Immigration: Des ajustements techniques qui ne réduiront pas le flux migratoire

lundi 23 avril 2018

Loi Asile et Immigration: Des ajustements techniques qui ne réduiront pas le flux migratoire

Après des semaines de « débats », je fais le choix de voter contre le projet de loi « Asile et Immigration » qui se résume à des ajustements techniques qui ne réduiront pas le flux migratoire.

Une fois encore le Gouvernement fait croire qu’il incarne le nouveau monde.


Ce nouveau monde où le devoir de solidarité prime sur la lutte contre les filières de passeurs.

Ce nouveau monde où l’assignation à résidence reste la règle et la rétention l’exception.

Ce nouveau monde où les individus radicalisés ou représentant une menace pourront continuer de vivre leur vie.

Ce nouveau monde où nous continuerons de financer aveuglément l’Aide Médicale d’Etat.

Ce nouveau monde où la majorité En Marche préfère élargir le regroupement familial, sans étude d’impact et sans se donner les moyens de vérifier la minorité des mineurs non accompagnés.

Ce nouveau monde où l’intégration et la régulation de 40 000 étrangers priment sur l’assimilation et la fermeté.

Ce nouveau monde où le Gouvernement s’oppose systématiquement aux propositions des Républicains qui sont pourtant inspirées de l’expérience du terrain et qui ont pour objectif de contrôler l’immigration légale, de renforcer la lutte contre l’immigration illégale, de protéger les Français et de redéfinir notre exigence concernant l’obtention de la nationalité française pour une meilleure assimilation.

Ce nouveau monde où le Gouvernement prévoit déjà de revenir sur plusieurs mesures que nous venons à peine de voter ou que le Sénat fera prochainement voter.

Ce nouveau monde où l’Assemblée nationale devient une simple chambre d’enregistrement avec d’un côté ceux qui sont obligés de penser comme Emmanuel Macron sous peine d’exclusion et de l’autre ceux qui incarnent « le camp du mal ».

Une fois encore les carabistouilles, le déni et le mépris ont pris le pas sur le respect de la Ve République.

Cette hyperprésidentialisation du régime de César Jupiter aboutit aujourd’hui à une forme d’antiparlementarisme que nous nous devons de dénoncer.'

Députée LR des Bouches-du-Rhône

1 commentaire:

  1. franchement quand on voie se qui trône a l'assemblé , l'espoir fait rêvé.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal